La société doit se défendre face au Mind Control

Il est temps que la société civile réagisse face au Mind Control, la répression secrète satellitaire. Il faut que la loi du silence sur le sujet soit levée, de manière à ce que les citoyens ne soient plus harcelés par l’Etat, les fascistes et l’oligarchie.

Le Mind Control est cette surveillance permanente par satellite qui obère la liberté des citoyens. Nuit et jour, des millions de personnes sont surveillées par des caméras satellitaires pilotées par ordinateur sous le contrôle de gardiens fascistes qui veillent à nuire à ceux qu’ils surveillent.

Dans les entreprises, à domicile, dans les transports, les caméras satellitaires filment à travers les murs, lisent dans les pensées, enregistrent les conversations privées, provoquent malaises et maladies, bagarres et incidents, impuissance et frigidité. Les libertés des citoyens sont totalement annihilées  par la surveillance satellitaire électromagnétique. Les citoyens deviennent progressivement les esclaves de l’Etat et de l’oligarchie. La qualité de vie des gens est de plus en plus limitée par cette répression perverse et secrète.

Tout ceci nous mènera directement au fascisme, l’extrême droite dirigeant la surveillance satellitaire. Il est temps que partis politiques, syndicats, journalistes, organisations de défense des droits de l’homme cessent de collaborer avec le fascisme satellitaire. Sinon, on se réveillera bientôt dans une dictature néofasciste basée sur la torture électromagnétique dont on ne pourra pas se libérer avant longtemps.

Publicités

L’infiltration fasciste

La strthwjdapl3natégie principale des fascistes consiste à s’infiltrer partout. Alors qu’à l’origine les fascistes étaient surtout présents dans la police et l’armée, aujourd’hui, ils sont partout : dans les partis de gauche, dans les partis de droite, au Medef, dans les syndicats salariés, dans les Loges, dans les Eglises,  dans les médias, les clubs sportifs, les entreprises, chez les scouts…

La méthode des fascistes consiste à s’infiltrer dans une organisation donnée, et à la nazifier de l’intérieur. Il suffit de quelques fascistes introduits dans une organisation, pour ensuite en faire sortir tous les éléments républicains et les remplacer par d’authentiques nazis.

Le PS, fondé par un ancien vichyste, est nazifié depuis l’origine. LR se nazifie progressivement, sous l’influence des buissonnistes. Certains syndicats ouvriers tels la CFTC, sont proches du FN. D’autres, sont infiltrés en profondeur.

Les fascistes dirigent la plupart des services secrets. Ils ont donc accès au Mind Control, la surveillance par satellite qui leur permet de persécuter les internautes. Ils peuvent organiser des attentats en manipulant des délinquants et des fous. Ils ont pratiquement tous les droits.

Face à ce complot fasciste qui menace la démocratie, il faut identifier et exclure les fascistes de partout où ils ont réussi à s’infiltrer. Il faut créer un nouveau service secret spécialisé dans la lutte contre le néofascisme. Il faut exclure les extrémistes de la police, de l’armée, des médias, des Loges, des Eglises, des syndicats. Partout où ils essayent d’entrer, il faut les bloquer.

Si ce travail n’est pas fait, les néofascistes risquent de prendre le pouvoir avant 10 ans, suite à des élections truquées et des attentats terroristes de grande ampleur. Il faut écraser la pieuvre fasciste pendant qu’il en est encore temps.

 

Les politicards draguent le vote raciste

On peut constater que nombre de politicards, de gauche comme de droite, draguent outrageusement le vote raciste, et légitiment ainsi les nazis du FN. Dans la primaire de droite, Copé, Fillon, Sarkozy, Le Maire et autres draguent sauvagement les racistes, espérant ainsi monter dans les sondages. Au PS, Valls, Hollande, Le Driant, semblent faire un concours de racisme, et plus précisément de racisme islamophobe, père de tous les racismes actuels.

Touts ces loosers racistes n’arriveront qu’à mettre le FN au pouvoir et à anéantir la démocratie en France. D’ailleurs, on peut constater que les racistes diviseurs perdent souvent les élections : quand Sarkozy travaillait avec Dati et Yade, en 2007, il a gagné les présidentielles ; quand il a voulu collaborer avec Buisson et Zemmour, en 2012, il les a perdues.

Depuis qu’ils ont dévoilé leur racisme, Hollande et Valls sont au plus bas dans les sondages. Les Français veulent des rassembleurs et des Républicains, pas des sous-Le Pen ni des descendants politiques de l’OAS.

Le racisme, l’islamophobie et le discours sécuritaire bloquent le progrès social. Après la suppression des droits sociaux, ce seront les droits civiques qui seront amoindris. Finalement, c’est à une dictature pré-nazie que vont nous amener ces pantins du FN.

La France n’a pas besoin de politiciens racistes qui divisent la société et réduisent les droits sociaux des citoyens. Elle n’a pas non plus besoin d’être fichée par des gens proches de l’extrême droite. Si rien n’est fait pour enrayer la spirale infernale du fascisme, la torture sera rétablie en France pour tous et les fascistes viendront nous espionner dans nos demeures.

Ne l’oublions pas : la réalité dépasse la fiction.

Les pseudo risques de guerre civile en France

Beaucoup de fascistes parlent de risques de guerre civile en France, notamment suite aux attentats terroristes. En réalité, les seuls à avoir des armes en France sont les fascistes, policiers, militaires, services secrets. Les autres n’en ont pas. Le vrai risque qui menace la France, c’est le risque de putsch : les fascistes sont de plus en plus puissants partout. Dans la politique, les médias et les services de sécurité. Si ces fascistes ne sont pas exclus de l’administration et de la sécurité privée, ils risquent de prendre le pouvoir et de détruire définitivement la démocratie. Déjà, à chaque attentat qu’ils organisent eux-mêmes, ils limitent les droits des citoyens. Ils harcèlent les internautes et les empêchent de s’exprimer librement. Ils maintiennent certaines personnes en isolement en utilisant le Mind Control, la surveillance satellitaire. Ils ne respectent déjà plus aucune loi concernant le droit à la vie privée, le droit au travail, la torture, le harcèlement. Le coup d’Etat fasciste  a déjà commencé depuis 2001. C’est ce risque qu’il faut dénoncer et non une hypothétique guerre civile qui n’existe que dans la tête des fascistes.

Mind Control : l’origine du terrorisme

 

th0JDHF5GX

 

Le terrorisme « islamique » ne peut s’expliquer que par le Mind Control, c’est à dire le contrôle satellitaire des esprits des terroristes par les ondes électromagnétiques des satellites de surveillance.

Le ondes électromagnétiques permettent de lire dans les pensées, d’induire des idées, de modifier le caractère, de provoquer des comportements violents ou suicidaires. Tous les terroristes, généralement pas particulièrement religieux, sont sous le contrôle des satellites dirigés par certains services au service du fascisme et du racisme.

Il est impossible pour les services de sécurité de perdre une personne sous surveillance satellitaire. Les satellites peuvent suivre une cible 24h/24, filmer à travers les murs, immobiliser, diriger, neutraliser. Aucun terroriste repéré ne peut commettre d’attentat sans ordre des services de sécurité.

On ne peut que constater que le terrorisme ne profite qu’aux fascistes et aux racistes. Quand on veut limiter l’immigration en Allemagne ou en France, on organise des attentats qui provoquent la xénophobie, renforcent l’extrême droite, créent une demande de mesures autoritaires. Le terrorisme est le meilleur moyen de limiter les libertés dans un pays.

Les terroristes sont de plus en plus des personnes déséquilibrées, qu’il est facile de manipuler par Mind Control. Ces gens agissent contre leurs propres intérêts et contre ceux de leur communauté.

Le terrorisme contre des civils innocents et formellement interdit par l’islam, même le plus rigoriste. Le meurtre de civils innocents est une marque de fabrique des fascistes. Le massacre de civils comme l’incendie criminel ont toujours été les tactiques favorites des néo-nazis. Dans les années 70, en Italie, plusieurs attentats fascistes ont visé des civils (gare de Bologne). En Allemagne, Hitler a détruit la démocratie par l’incendie du Reichstag. Au Mexique, en Colombie, les civils sont massacrés par milliers.Tuer des civils innocents renforce toujours le fascisme. Face à la violence aveugle, les citoyens demandent protection à ceux-là mêmes qui organisent le crime. Les fascistes accordent leur « protection », mais en échange ils exigent une abdication totale des libertés démocratiques.

La ruse terroriste peut se retourner contre ses auteurs, à condition d’identifier et démasquer les vrais coupables, les fascistes de certains services, dirigés par certains politiciens extrémistes. Si ces gens ne sont pas confondus, alors ils commanditeront de plus en plus d’attentats, jusqu’au moment où ils imposeront leur loi fasciste partout et réduiront les citoyens au statut d’esclave.

Démasquer les escrocs fascistes du Mind Control est une nécessité vitale pour sauvegarder la démocratie.

 

Le patron de la DGSI parle

Le patron de la DGSI, Patrick Calvar, prétend, dans une interview à l’hebdomadaire proche du FN Marianne, que des risques d’attentats à la voiture piégée en France seraient avérés. Il ne semble pas considérer être capable de stopper ces attentats. S’il n’est pas apte à assumer sa mission de protection des citoyens, le mieux serait qu’il démissionne et qu’il laisse la place à des gens compétents.

En réalité, il semble bien que la plupart des services secrets soient aux mains des fascistes et que les attentats sont organisés par les mêmes qui prétendent les combattre. Depuis 30 ans ces fascistes des services prétendent qu’ils n’ont pas assez de moyens alors qu’en réalité ils disposent de la surveillance par satellite qui filme à travers les murs, lit dans les pensées et manipule les comportements. Donc, ces services spéciaux ont largement les moyens de prévenir tout type d’attentat. De plus ces services surveillent et harcèlent de simples citoyens, sans autorisation ni prétexte. Ces services finissent par représenter une menace pour la démocratie.

Il semble que le but suprême de certains services soit de mettre le FN au pouvoir et de transformer la France en dictature. Ces fascistes des services secrets et leurs mentors politiques ne supportent pas l’Internet ni même la démocratie en général.

Il est plus que temps que les citoyens défendent leurs droits de manière plus efficace et exigent qu’après chaque attentat, les ministres et responsables sécuritaires démissionnent et qu’ils exigent également que toutes les lois sécuritaires, édictées pour combattre un terrorisme organisé par les fascistes, soient abolies. Il faut qu’un service surveillant les autres services soit créé, de manière à protéger les droits des citoyens.

Sinon, c’est une dictature de type poutinien qui dirigera bientôt la France.

Orlando : un complot contre les musulmans

sans-titre

La tuerie d’Orlando, Floride, ayant eu lieu le 12/06/2016, visant une boîte gaie et ayant été perpétrée par un musulman d’origine afghane, est l’ultime avatar du complot islamophobe et fasciste qui vise les Etats-Unis et le reste du monde.

Le tueur, Omar Mateen, avait été repéré depuis longtemps par le FBI, en raison de ses « propos agressifs ». L’individu était donc sous surveillance du Mind Control, ce système de filmage 24/24 par satellite, qui permet de lire dans les pensées, de manipuler les comportements, de filmer à travers les murs, de ventriloquer, de torturer et tuer. Le Mind Control est une arme secrète des fascistes qui sert à organiser des attentats et non à les empêcher.

Il est plus que probable que Mateen, repéré par certains services, ait été manipulé par les fascistes pour renforcer la candidature de Donald Trump  : les tueries perpétrées par des musulmans manipulés par le Mind Control, qui ne constituent qu’une infime partie des  dizaines de milliers de meurtres qui ont lieu aux Etats-Unis tous les ans, servent à développer l’islamophobie dans le pays et sont le prétexte à l’adoption de lois liberticides , tel le Patriot Act,  voté après le 11 septembre 2001.

La stratégie des fascistes est très claire : ils organisent des attentats, jouent les innocents, et manipulent l’opinion dans le sens de la droite. Les attentats « islamistes » leur servent à gagner les élections, comme c’est le cas en France, pays qui a inventé le concept d’attentat islamiste manipulé.

Le but des fascistes est également d’opposer les musulmans aux gays, bien que Mateen était probablement bisexuel, d’opposer les musulmans aux Latinos, les ennemis des racistes blancs, de monter la  population contre l’islam, alors même que les musulmans sont les premières victimes des fous racistes qui dirigent le monde.

L’attentat d’Orlando a permis aux racistes de frapper à la fois les Cubains, les musulmans et les gays, soit les ennemis de l’extrême droite. Il semble que les fascistes n’aient pas apprécié que des Cubains se présentent aux primaires républicaines…

Le terrorisme « islamiste » s’apparent en réalité à un coup d’Etat fasciste planifié par le nazisme international. Les attentats « islamistes » sont en fait des attentats islamophobes ayant pour but de stigmatiser la communauté musulmane en même temps que d’affaiblir la démocratie.

Si les musulmans ne réagissent pas de manière musclée au complot islamophobe, des génocides finiront par viser ces communautés, en Europe, aux USA ou dans les pays d’origine. Si les antifascistes ne dénoncent pas les fascistes islamophobes qui commanditent ces attentats, ils risquent de perdre toutes leurs libertés et de subir l’oppression et la torture pendant tout le 21ème siècle

Les fascistes disposent d’une arme surpuissante, le Mind Control. Ils ont une stratégie : le terrorisme. Une idéologie : l’islamophobie.

Il faut dénoncer les vrais instigateurs du terrorisme, les fascistes infiltrés dans la politique et les services secrets. Il faut dénoncer leur idéologie, l’islamophobie. Combattre l’islamophobie, c’est lutter pour la liberté de tous.

La lutte pour la préservation des libertés combattra l’islamophobie ou sera condamnée à l’échec.

Mind Control : tout le monde sera libéré ou personne ne le sera

La lutte contre le Mind Control, la répression secrète par satellite, doit être globale et universelle. Ceux qui pensent que le Mind Control est réservé à quelques extrémistes ou islamistes se trompent lourdement. Des dizaines de millions de personnes n’ayant aucune activité politique sont surveillés en France et dans le monde : la surveillance permanente peut viser des cadres dans  une entreprise, des fonctionnaires et notamment des profs, des policiers, des magistrats. La surveillance vise syndicalistes et militants de tous partis mais aussi, des membres d’associations diverses n’ayant aucune implication politique.

Les premières cibles du Mind Control restent les internautes, qui sont surveillés et secrètement harcelés dès qu’ils émettent un opinion sur quelque sujet que se soit. Les maîtres du monde veulent avoir le monopole de la parole. (On de demande d’ailleurs pourquoi ils ont créé le Web dans ce cas, à moins que ce ne soit justement pour espionner  harceler et ficher les citoyens).

Le Mind Control est devenu l’outil des fascistes : plus le Mind Control se renforce et plus l’extrême droite progresse partout dans le monde.

Tout le monde est visé d’une manière ou d’une autre par les satellites du Mind Control qui peuvent lire dans les pensées, torturer, tuer, provoquer toutes sortes de maladies, ventriloquer, manipuler les comportements, détruire tous types de matériel, le tout par utilisation d’ondes électromagnétiques diffusées par satellite.

Les ondes satellitaires peuvent aussi contrôler la météo, provoquer des ouragans, des sécheresses, des canicules.

Pour se libérer du Mind Control, seule une action globale d’information de la population peut être efficace. Toute action partielle ou secrète ne pourra être que provisoire : dès qu’un groupe prend le pouvoir, il libère ses amis puis, lorsque le groupe précédent revient aux affaires ils reprend les agressions contre ses ennemis. Certaines victimes apolitiques sont elles visées par toutes les tendances.

Il faut lever le secret sur le MC et réglementer sont activité : il n’est pas tolérable que certains dégénérés fortunés utilisent ces armes secrètes pour imposer leur loi diabolique à l’ensemble du genre humain.

Si tous ne sont pas libérés, personne ne le sera : les maîtres du monde peuvent se harceler entre eux, en plus de persécuter l’ensemble des populations et, in fine, c’est l’ensemble de la planète qui, consciemment ou non, est condamnée à vivre dans des conditions de plus en plus lamentables.

Tous les problèmes actuels viennent du Mind Control : si on ne dénonce pas ce système infernal, le pire sera sûr.

Les satellites du Mind Control peuvent scalper les gens, les faire grossir, les rendre impuissants, les faire divorcer, les faire virer de leur emploi, provoquer des bagarres, disputes,  maladies, suicides, filmer les gens à travers les murs, les suivre 24/24 en paramétrant le satellite de surveillance, les empêcher de dormir, de faire du sport, de conduire, de voyager. Le Mind Control conduit à l’esclavage intégral  généralisé. Cet instrument est aux mains de forces totalitaires extrêmement puissantes. Il est vraiment temps de protester.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le terrorisme vient de l’extrême droite

imagesCAS3K97B

Le terrorisme « islamique » vient toujours et partout de l’extrême droite islamophobe et fasciste. On constate que tous les attentats « djihadistes » profitent in fine aux fascistes xénophobes : après le 11 septembre 2001, le fascisme s’est emparé des Etats-Unis, les libertés ont été écrasées, la gauche a été marginalisée. En France, depuis les années 80, les attentats favorisent l’extrême droite, et notamment le FN. Aujourd’hui en Belgique, les attentats de l’aéroport et du métro profitent à la répression et à la xénophobie. Déjà les politiques racistes commencent à dire que tous les problèmes viennent de l’islam et du « communautarisme ».

Lors des attentats suicide, on ne sait jamais si le suicidé savait qu’il y avait une bombe dans son sac ou sa voiture. Dans les attentats à l’arme à feu, les tueurs sont toujours des délinquants ou des cas sociaux, des gens qui n’ont rien à voir avec un fanatisme quelconque. Leur profil ressemble à celui de l’incendiaire présumé de Reichstag , celui qui a été accusé d’un incendie qui a permis à Hitler de s’arroger les pleins pouvoirs. Ces gens sont visiblement des zombies du Mind Control, des gens conditionnés par les services secrets proches du fascisme.

Tout dans les attentats « islamistes » semble louche : la manière dont les choses sont présentées par les médias, le profil des terroristes, les cibles choisies. Le vrai terrorisme islamique ou de gauche vise des cibles précises. Le terrorisme d’extrême droite, agissant ouvertement ou sous faux drapeau, se caractérise par sa violence aveugle, comme par exemple lors de l’attentat de la gare de Bologne. Ce terrorisme terrifie la population et favorise la xénophobie. Tout le monde comprend bien que les attentats de Daesh ne profitent qu’à l’extrême droite européenne et américaine. Ces attentats favorisent le racisme, l’islamophobie et le nazisme.

La gauche, les musulmans, les forces démocratiques n’ont d’autre choix que de dénoncer les vrais commanditaires du terrorisme. Sinon la démocratie disparaîtra définitivement d’Occident et une dictature de néo-nazis disposant du Mind Control, la surveillance par satellite sera mise en place.

A chaque fois que les fascistes veulent progresser, il suffit qu’ils organisent un attentat. A la fin, ils n’ont plus qu’à prendre le pouvoir et à mettre toute l’opposition dans des camps de concentration. Les attentats aujourd’hui « islamistes » peuvent être demain écologistes ou gauchistes. Quand on veut écraser une tendance on commandite un attentat qui discrédite la mouvance visée. Cette stratégie peut durer pendant des années jusqu’à la victoire totale du nazisme. Ceux qui croient que seuls les musulmans sont visés par la répression consécutive aux attentats fascistes se trompent lourdement : c’est toute la démocratie, tous les citoyens qui sont visés.

En Belgique, les attentats du 22 mars 2016 sont vraisemblablement le fait des fascistes belges, puissamment infiltrés au cœur de l’Etat et du monde politique. Ces attentats ont probablement été conçus avec l’aide des fascistes français et de l’OTAN. L’affaire Claude Hermant, ce membre du FN français qui a armé le terroriste de l’hypercasher de Vincennes ne représente probablement que la partie émergée de l’iceberg du facho-terrorisme.

Eglise et Mind Control

sans-titre (56)

L’Eglise catholique fait partie des principaux partenaires du Mind Control. Les curés et moines surveillent et harcèlent secrètement les citoyens par satellite. Ils s’insinuent dans les familles, persécutent les enfants, provoquent de divorces, appuient les forces les plus réactionnaires de la société.

Ces curés jaloux tentent de nuire aux gens normaux : ils harcèlent les gens chez eux, à leur travail, en vacances. Ils prennent le contrôle de femmes qu’ils prostituent et violent . Bien évidemment ils pratiquent aussi la pédophilie, dans les orphelinats dont ils ont la charge entre autres.

Les curés fous harcèlent et torturent par satellites du Mind Control. Les fascistes catholiques sont massivement infiltrés dans l’armée, la politique et les médias. Ils sont l’origine de l’antisémitisme et l’islamophobie.

En France, des centaines de milliers de personnes sont harcelées par ces curés fous de haine sans même le savoir. Le clergé catholique est majoritairement ennemi de la démocratie et partisan d’une dictature de type franquiste.

L’impunité pour les harceleurs nazis de l’Eglise catholique doit cesser.