La France à l’origine de l’islamophobie mondiale ?

article-2317145-198D513D000005DC-249_634x760

On peut constater que c’est en France que l’islamophobie moderne  a commencé à se développer depuis 1981. Alors que les autres pays ignoraient le phénomène jusqu’en 2001, les médias français se déchaînent contre l’islam et les musulmans depuis des décennies : dans un premier temps on a dénoncé les filles en foulard, puis les fascistes ont organisé des attentats « islamistes » de 1995 destinés à faire monter l’extrême droite et nuire aux musulman.

Depuis plus de 30 ans, dès que le PS est au pouvoir, la propagande raciste islamophobe pilonne l’opinion dans le but de faire monter le racisme dans le pays.

Les médias français sont diffusés dans le monde entier, comme par exemple RFI qui a des millions d’auditeurs francophones ou non. La folie raciste de médias pétainistes hexagonaux finit par être contagieuse au point où les Américains aussi se sont mis à organiser des attentats islamophobes, notamment le 11/10/2001.

Ceux qui ont un peu voyagé savent que dans les années 80, il n’y avait pas de médias islamophobes dans le monde, hormis en France. C’est de la France pétaino-mollétiste qu’est partie l’infection raciste islamophobe mondiale. C’est en France que les auteurs racistes tels Gilles Képel, Jean-Claude Barreau, Jean-Pierre Péroncel-Hugoz, Alexandre Del Valle et beaucoup d’autres ont commencé à développer une théorie islamophobe de nature génocidaire, appelant de manière plus ou moins directe à persécuter et massacrer les musulmans.

L’islamophobie est le meilleur moyen de renforcer le fascisme dans un pays. Le racisme ordinaire visant des races et des ethnies étant interdit par la morale et la loi, les fascistes ont détourné la difficulté en créant un racisme religieux, équivalent islamique de l’antisémitisme. Les racistes islamophobes ont tout simplement repris la propagande nazie en la redirigeant vers les musulmans, sans subir le moindre procès pendant longtemps, puisque l’islam n’est pas une race mais une religion. Le judaïsme et l’homosexualité ne sont pas non plus des races mais pourtant l’antisémitisme et l’homophobie sont bel est bien réprimés par la loi.

La propagande nazie islamophobe a été développée par les pétainistes du PS à partir des années 80, ce qui n’est pas étonnant sachant que le PS a été fondé par un ancien ministre de Pétain. C’est le mittérandisme qui a créé le FN en l’invitant dans les médias tous les jours ou presque, alors que ce groupuscule de nazis était totalement marginal dans les années 70.

Par le biais de très nombreux sites du Web, les fascistes français diffusent l’islamophobie dans le monde, au point où les candidats aux élections américains se mettent à vouloir interdire l’entrée des Etats-Unis aux non-chrétiens, mesure qui vise bien sûr les musulmans, mais qui pourrait aussi s’appliquer aux juifs, bouddhistes, hindous, papistes, orthodoxes ou autres.

Les racistes américains reprennent la méthode française consistant à dire qu’on a le droit de critiquer les religions au nom de la laïcité. En fait la seule religion qui est critiquée est l’islam, en tant que religion des Arabes, des Noirs, des Turcs, des afro-asiatiques.

Pour crédibiliser leurs critiques, les fascistes islamophobes organisent des attentats « islamistes » pour monter la population contre les musulmans et ouvrir des camps de concentration où la torture est appliquée. Pourtant, ces gens savent pertinemment que l’islam dans toutes ses versions interdit explicitement le meurtre de civils et notamment de femmes et enfants, même en temps de guerre.  Le terrorisme « islamique » est dirigé contre l’islam et a pour but de faire massacrer les musulmans. Depuis le 11 septembre, 4 millions de musulmans irakiens et afghans ont été massacrés lors d’opérations de « représailles ».

L’islamophobie française provient du mollétisme et du pétainisme. Elle est le fait d’ancien collaborateurs de Vichy et d’anciens d’Algérie, habitués a perpétrer des attentats qu’ils attribuaient au FNL.

C’est en France qu’il faut combattre le nazisme islamophobe qui contamine le monde, avant qu’il ne provoque une  montée du fascisme partout. C’est au cœur du Mal qu’il faut lutter contre l’hydre nazie, en y combattant l’islamophobie d’Etat sans relâche. L’Amérique doit elle aussi combattre le Mal venu de l’hexagone, et attaquer sans faiblir toute manifestation d’islamophobie dans le pays. Sinon, les populistes s’empareront du pays et y détruiront la démocratie.

Publicités

France, centre mondial de l’islamophobie

10625140_459288600877166_6964209649980591252_nLa France est devenue, depuis une trentaine d’années, le centre mondial du racisme islamophobe. Nuit let jour, les médias déversent leur propagande haineuse visant à faire accuser les musulmans de tous les maux, du chômage au terrorisme en passant par la délinquance, alors même que ce terrorisme est en réalité initié par les nazis islamophobes de la tendance OAS, ces anciens d’ Algérie fous de haine, qui n’ont toujours pas compris pourquoi ils ont perdu en 1962, et que le chômage provient des politiques pro-patronales et profascistes qui sont mises en place. La délinquance est elle aussi manipulée par les fascistes.

Depuis 2012 surtout, les médias français contaminent le monde entier de leur haine anti-musulmane: en Centre-Afrique, en Chine, en Russie, en Birmanie, partout, la haine islamophobe suit la propagande hexagonale. RFI et France24 entre autres inondent les ondes de haine génocidaire et d’appels au meurtre implicites. Parfois, 90% des informations diffusées par ces médias sont consacrées au discours islamophobe. Les musulmans sont accusés de terrorisme alors même que ce terrorisme est issu des services de renseignements fascistes et islamophobes du monde entier ; en Syrie et en Irak, on impute aux musulmans des massacres imaginaires de chrétiens alors qu’en réalité, les groupes pro-coloniaux terroristes ne tuent que des musulmans.

Les médias français ont non seulement contaminé toute la francophonie de leur haine de psychopathes, infectant le Québec, la Suisse, la Belgique, mais, par le biais de réseaux internationaux multilingues, ils ont empoisonné l’Europe, l’Afrique et l’Asie, sans même parler des Etats-Unis.

Les musulmans devraient combattre l’islamophobie et le racisme en son cœur, en France, l’ex patrie des droits de l’homme, devenue un repaire de pétainistes enragés depuis l’émergence du Front National. S’ils ne combattent pas le mal à la racine, ils ne devront pas se demander pourquoi ils sont en permanence attaqués partout dans le monde.

Un islamophobe hypocrite

Guy Konopnicki, éditorialiste à l’hebdomadaire Marianne, est un raciste islamophobe, comme le reste de la rédaction. Dans son éditorial du 27/02/2015, Konopnicki déplore que Jean-Christophe Cambadélis dénonce la main de l’extrême droite au sujet de la profanation du cimetière de Sarre-Union, alors même que les coupables ont reconnu être des antisémites pronazis. Cet acharnement des journalistes de Marianne a défendre les fascistes illustre bien leur idéologie profonde, raciste et islamophobe.
Quand les coupables sont fascistes, les racistes du journal rangent leur indignation au placard et trouvent le moyen de dénoncer les antifascistes. A lire ces gens, on finirait par croire que ce sont les musulmans qui exterminent les juifs depuis des siècles. Pour Konopnicki, les profanateurs ne sont que de pauvres crétins, et leur forfait n’est donc pas si grave que cela. Si les coupables avaient été Arabes ou Noirs, on aurait entendu le vieux bouc hurler comme un damné face à la barbarie de ces « colorés ».

La complicité de certains juifs avec le racisme et le fascisme ne date pas d’hier. Déjà au 19ème siècle, des juifs allemands et français se livraient à une concurrence acharnée avec les goys dans le domaine du nationalisme et du racisme. Tout cela a mené les deux communautés juives allemande et française à la catastrophe. Visiblement, certains n’ont pas compris la leçon et continuent à se livrer à une surenchère xénophobe et raciste, au détriment de leurs propres intérêts. Tout cela peut s’expliquer par un racisme viscéral non contrôlé, par l’action du Mind Control, par un stupidité masquée par un vocabulaire étendu.

Konopniké se demande pourquoi on définit les musulmans par leur religion alors qu’il trouve acceptable qu’on caractérise les juifs par leurs croyances ou celles de leurs ancêtres. Même dans son islamophobie, Kono n’est pas cohérent : il ne veut pas qu’on définisse les musulmans par leur religion alors qu’il les attaque en tant que musulmans. En filigrane, il ne veut pas que les gens se rassemblent sous l’étendard d’une religion commune, ce qui rend plus difficile leur division et leur « neutralisation ». Kono est un raciste conséquent et calculateur. Chez lui, le nazisme est pratiquement inné.
Kono dénonce les mouvement de protestation contre l’islamophobie parce qu’il est lui même islamophobe. L’accusation d’islamophobie ne vise pas les « lois laïques » mais au contraire le fascisme comploteur. D’ailleurs, les « laïcs » actuels ne visent plus que les musulmans dans leur croisade qu’on croirait sortie du moyen-âge. Personne ne se demande pourquoi des milliards d’euros sont consacrés chaque année à financer les écoles confessionnelles catholiques ou juives. Pour ces nouveaux nazis, la laïcité sert uniquement à agresser les musulmans et à les mettre au banc de la société.

Kono se demande pourquoi les jeunes des cités, qu’il harcèle par satellite, se sentent visés par la propagande islamophobe des médias. Il feint de croire que cette propagande vise les extrémistes religieux alors que ceux-ci sont presque toujours manipulés par les services secrets fascistes. Kono sait très bien en réalité que cette propagande vise tous les musulmans et que les attentats « islamistes » ont pour objectif de stigmatiser la communauté musulmane et de faire monter l’extrême droite.

Le terrorisme qu’il définit comme islamique est en réalité islamophobe et manipulé par le nazisme international pour le plus grand bénéfice de l’extrême droite.

Konopnicki est un hypocrite.

Affaire Gourdel : encore une manipulation fasciste

L’affaire Gourdel a été le prétexte à un déchaînement islamophobe d’une rare violence dans les médias, déchaînement encouragé par ceux qui prétendent qu’on a assassiné Gourdel « parce qu’il était Français », alors qu’en réalité, cette personne a été plus que probablement tuée par les fascistes français qui cherchaient un prétexte pour continuer à bombarder l’Irak sans être gênés par de la contestation interne. En réalité, ce sont ceux qui organisent un deuil national de 3 jours qui sont à l’origine du meurtre de Gourdel. Ces hypocrites cherchent aussi à faire monter le FN, le parti nazi français qui profite de toutes les campagnes islamophobes des médias. Si Gourdel a bien été assassiné, et il faut douter de tout avec les ordures fascistes qui nous dirigent, alors le crime a été commandité par les fascistes et exécuté par des agents coloniaux dirigés par satellite. Dans ce cas, ceux qui doivent s’excuser sont les hommes de l’Etat fasciste, les hypocrites qui harcèlent secrètement les citoyens en utilisant les satellites du Mind Control pour empêcher les gens de dormir, pour les faire grossir, leur créer des problèmes professionnels, les torturer, les assassiner secrètement. Pour les fascistes du Mind Control, les terrorisme est une diversion qui permet de détourner l’attention du public de la question du Mind Control et de la fin des libertés. Il permet aussi de justifier des atteintes de plus en plus énormes au droits de la personne humaine et notamment les mises sous surveillance et les persécutions de citoyens. Le problème avec le Mind Control, c’est que les gens pensent qu’il ne vise que les musulmans, les délinquants ou les activistes. En réalité il vise tout le monde : les anciens combattants, les cadres de chez Dassault, les hauts fonctionnaires, les journalistes, les ingénieurs du CNRS, les employés de la RATP, les plombiers, les retraités. Et tout cela sans raison la plupart du temps. Il suffit d’avoir un ancien ami ciblé pour être ciblé soi-même. En France, ce sont probablement plusieurs millions de personnes qui sont ainsi surveillées par une système automatisé qui limite les besoins en personnel de contrôle. L’affaire Gourdel s’inscrit dans ce cadre : semer la haine dans la population pour lui faire accepter la suppression de tous ses droits. c’est la stratégie du FN qui est le seul à profiter vraiment du terrorisme et, il ne faut pas oublier que beaucoup dans la police, l’armée, les services secrets sont des sympathisants FN, de même que dans les partis politiques républicains, un grand nombre d’élus sont des électeurs fascistes secrets. Il faut que tout le monde comprenne que le terrorisme profite à l’Etat fasciste qui l’organise et qu’il faut par conséquent dénoncer l’imposture terroriste pour faire échouer le complot fasciste.

Terrorisme « islamique » et fascisme

Le terrorisme « islamique » ne profite qu’aux fascistes et aux impérialistes. Ce terrorisme a pour objectif de semer le chaos dans les pays musulmans, de créer une fausse menace dans les pays développés, de justifier des opérations coloniales criminelles, de développer l’islamophobie en Occident, de rendre possible la suppression de toutes les libertés dans les ex-démocraties.

Les attentats du 11 septembre ont été le prétexte à l’ouverture de camps de concentration, notamment à Guantanamo, à la suppression de la plupart des libertés aux Etats-Unis (Patriot Act), à la généralisation de la surveillance par satellite, à la nazification du monde.

Depuis des années, les nazis infiltrés dans les services secrets occidentaux complotent contre la démocratie. Depuis la chute du communisme, ils se sont inventé un ennemi factice, les « terroristes islamistes », qui ont pour raison d’être le développement de la répression antidémocratique et du racisme anti-musulman qui ne profite qu’aux fascistes. Partout, l’extrême droite se développe soit directement, soit indirectement par le biais de la nazification des partis démocratiques.

Le terrorisme « islamique » c’est le fond de commerce des nazis partout dans le monde. Les fascistes occidentaux organisent impunément des attentats visant leur propre population et ensuite, ils font accuser les musulmans, sans que personne dans le monde médiatique ne vienne dénoncer leurs petites manœuvres. La nullité des journalistes occidentaux n’est plus à prouver. Ils répètent tout et n’importe quoi, sans le moindre esprit critique, participant ainsi à l’instauration du fascisme dans tout l’Occident.

Les fascistes profitent directement du terrorisme « islamique » qu’ils organisent eux-mêmes. Dans toute l’Europe ils approchent du pouvoir. Ils influencent aussi les autres partis qui eux aussi deviennent proches du racisme le plus extrême.

Et pendant ce temps, les musulmans restent totalement passifs. Ils ne font rien pour dénoncer la mascarade terroriste islamophobe. Ils n’ont pas compris que c’est cette islamophobie qui sert de prétexte à des agressions coloniales de plus en plus meurtrières. Ils n’ont pas compris qu’il faut dénoncer le complot fasciste sous peine de subir les pires atrocités. Ils passent leur temps à collaborer avec des services occidentaux islamophobes, racistes et néocolonialistes, au lieu d’organiser une riposte médiatique. Ils espèrent qu’ils seront épargnés s’ils collaborent. Pourtant ils ont pu constater que Kadhafi, Moubarak, Ben Ali, Saddam n’ont pas été épargnés par les islamophobes impérialistes. Il ne sert à rien de se compromettre avec les islamophobes. Il ne faut travailler qu’avec des antiracistes et des islamophiles et combattre les autres. Ce n’est pas en versant 3 milliards d’euros à des islamophobes que la situation va s’améliorer. Même en versant 300 milliards, il n’y aura pas d’amélioration, les racistes étant des animaux haineux, pervers mentalement et sexuellement, qu’il faut combattre en appuyant fortement les antiracistes.
Les pays musulmans doivent faire de l’unité et la non-agression entre eux une règle intangible : il ne doit plus y avoir d’affrontements entre sunnites et chiites, entre laïcs et religieux, entre Iraniens et Arabes. Tous les pays musulmans doivent s’unir contre l’islamophobie et financer massivement la lutte idéologique contre son avatar le plus dangereux le fascisme colonial occidental. Ce n’est pas en payant les nazis du FN ou autres qu’on améliore la situation des musulmans dans le monde. C’est au contraire en appuyant les groupes et partis anti-impérialistes et en augmentant leur influence en Europe et aux Etats-Unis.
En ce qui concerne Israël, il est de plus en plus évident que les nazis occidentaux appuient dans ce pays les partis les plus extrémistes, de manière à rendre impossible un accord entre Juifs et Arabes et à affaiblir ainsi les deux parties. La question israélo-palestinienne ne pourra être résolue que lorsque le fascisme aura été vaincu en Occident car, il faut bien le constater, les nazis, aujourd’hui comme hier, ont toujours été (provisoirement) favorables aux sionistes, en attendant de mettre en place la solution finale au plan mondial. Pour régler le conflit israélo-arabe, il faut combattre le nazisme en Occident, notamment en favorisant toute forme de résistance au fascisme : sites internet, partis, associations, journaux, chaînes de télé.
Il faut que les musulmans comprennent que leurs vrais alliés se situent dans l’extrême gauche anti-impérialiste, actuellement très faible, et non dans l’extrême droite, qui a pour but d’éliminer à la fois les juifs et le Arabes et qui tente depuis près d’un siècle d’opposer ces deux peuples l’un à l’autre.
Les pays arabes et musulmans ont le devoir, s’ils veulent survivre, de créer eux-mêmes des groupes anti-impérialistes en Europe et de faire en sorte que ces groupes se renforcent et puissent être en position de résister aux nazis islamophobes. Si ce travail n’est pas fait, le pire sera sûr.

Dans l’affaire Nemmouche, il semble que le terroriste ait été repéré et recruté dans les  prisons françaises par les services secrets pour semer le chaos en Syrie d’abord et pour ensuite semer la division entre juifs et musulmans en attaquant le musée juif de Bruxelles ensuite. De plus, Nemmouche a été utilisé en Syrie pour garder les otages français de manière à servir ainsi la propagande islamophobe et fasciste en France. De cette manière les musulmans apparaissent comme des ennemis violents s’en prenant à des braves journalistes ce qui permet de faire passer les nazis du FN et autres pour des défenseurs inoffensifs des honnêtes Français alors que ce sont les fascistes des services secrets et les hommes de l’Etat qui mettent en scène toutes ces atrocités.

Tout ce qu’a fait Nemmouche sert le fascisme islamophobe. Non seulement l’individu sème la guerre civile en Syrie, mais certains groupes de faux islamistes attaquent les vrais rebelles musulmans et ajoutent encore de la confusion au chaos. Le but des nazis coloniaux est de tuer le plus de Syriens possible tout en discréditant l’islam et la notion de Jihad. D’ailleurs, la Syrie n’a pas besoin de combattants pseudo musulmans alors qu’il y a dans le pays des centaines de milliers de jeunes en âge de combattre. Les voyous manipulés par les services français, américains ou britanniques,  sont des agents coloniaux, ennemis de l’islam et des Arabes à expulser du pays.

La nouveauté avec ces faux djihadistes agents occidentaux, c’est que certains ne savent même pas pour qui ils travaillent et que leurs employeurs ont plus tendance à les manipuler par satellite du Mind Control qu’à les embaucher directement. Ensuite, les commanditaires dénoncent leurs agents comme s’ils n’étaient pour rien dans l’affaire. De cette manière ils peuvent lancer en France de grandes campagnes islamophobes tout en détruisant et recolonisant les pays qu’ils ont infectés, Syrie, Irak, Nigéria, Libye et autres. Avec l’utilisation de faux jihadistes, les nazis islamophobes ont une fois de plus réussi à faire massacrer des milliers de musulmans tout en  prétendant n’y être pour rien.

Avec le concept d’Etat Islamique, les impérialistes islamophobes ont eu visiblement comme intention de salir l’islam en qualifiant d’ « Etat Islamique » un ramassis d’agents coloniaux criminels. Les hommes de l’EI sont supposés tuer des chrétiens et des yézidis, imposer l’excision et le mariage forcé . Tout ce qu’ils font nuit à l’islam et aux musulmans, comme par hasard. Ils salissent l’image de l’islam tout en semant la division au Proche-Orient. Les seuls qui profitent des agissements de l’EI, ce sont les fascistes occidentaux qui peu à peu prennent le pouvoir en Europe et restreignent les libertés aux Etats-Unis,

La dénomination même d’ « Etat Islamique », sans plus de précision, a pour objectif de nuire aux musulmans partout dans le monde et pas seulement à ceux de Syrie et d’Irak. Les racistes coloniaux ont trouvé là un nouveau moyen de diffamer les musulmans et donc de justifier des opérations de bombardement criminelles pour combattre des gens qui sont en réalité des agents, selon la méthode qui consiste à combattre et tuer ses propres agents manipulés par satellite et qui souvent ne savent pas vraiment pour qui ils combattent.

Il faut que les pays arabes et musulmans dénoncent l’opération « faux djihad » organisée par les nazis coloniaux occidentaux et qu’ils informent leur population de la nécessité de ne pas participer à ces opérations coloniales qui nuisent à tous les musulmans.

La haine enragée des fascistes coloniaux à l’encontre les musulmans leur inspire des ruses politico-militaires plus ignobles les unes que les autres. Démonter les manœuvres criminelles de l’impérialisme doit être une des activités principales des services de renseignement des pays arabes et musulmans, Faute de quoi, les criminels islamophobes qui manipulent les faux jihadistes risquent de nuire encore longtemps dans le monde.

Boulevard Voltaire, site fasciste

Boulevard Voltaire est un site fasciste, islamophobe et néo-nazi, dirigé par le pétainiste Dominique Jamet et le nazi sinophobe Robert Ménard. Ce site développe la propagande du FN et de l’extrême droite en général. La propagande diffusée dans ce site a permis au nazi Robert Ménard de devenir maire de Bézier.

Une des stratégies des fascistes coloniaux est de feindre de s’apitoyer sur le sort des chrétiens arabes alors même qu’ils sont à l’origine de leurs malheurs. Il faut se rappeler que les régimes pro-chrétiens d’Irak et de Syrie ont été violemment combattu par les pays occidentaux et que des bandes de mercenaires ont été entraînées, financées et expédiées en Syrie et en Irak pour tuer le plus d’ Arabes possible, que ceux-ci soient chrétiens ou musulmans.

L’islamophobe enragé Robert Ménard a d’ailleurs été plus ou moins financé par le Qatar, ce qui nous rappelle que ce pays devrait enquêter avant de payer des ennemis extrêmes.
Dominique Jamet serait proche du gaulliste Nicolas Dupont-Aignant alors qu’il est pétainiste colonial, soit l’exact opposé du gaullisme de Dupont-Aigant. Debout La République aurait tout intérêt à faire le ménage dans ses rangs et à exclure les agents lepénistes de ses rangs.

Etudions un exemple de la propagande coloniale des fasciste de Boulevard Voltaire écrit par monsieur de Meyer. http://www.bvoltaire.fr/charlesdemeyer/retournons-aupres-irakiens-souffrants,93560

Charles de Meyer est président de SOS Chrétiens d’Orient, association qui a choisi d’apporter un soutien financier mais également humain aux chrétiens d’Orient en allant les voir sur place. Ils étaient à Noël en Syrie, et à Pâques en Irak. Ils s’apprêtent à retourner en Irak après quelques jours passés au Liban.

Meyer prétend apporter un soutient au chrétiens arabes alors que depuis des décennies les Etats occidentaux attaquent les régimes laïques en place et causent ainsi un grave préjudice aux minorités religieuses de ces pays. Que Meyer de prétende pas être indépendant des Etats et services secrets occidentaux, puisque tout le monde sait que dans les dictatures occidentales, personne ne peut rien faire de manière autonome. Meyer est un représentant hypocrite du colonialisme qui vient profiter des crimes impérialistes et jouant les amis alors qu’il est un ennemi hypocrite.

Nous voulons témoigner de notre solidarité de jeunes Français auprès des Irakiens souffrants. Ces chrétiens ont subi de multiples persécutions à travers l’histoire : celles des Mongols, de certaines dynasties arabes et plus tard de l’Empire ottoman.

Les Arabes chrétiens sont tout aussi arabes que les Arabes musulmans, ce que ne semblent pas avoir compris les agents coloniaux, qui se distinguent généralement par une stupidité hors du commun. En réalité, la situation des chrétiens dans le monde musulman a toujours été meilleure que celle prévalant pour les musulmans dans le monde chrétien et d’ailleurs, les musulmans ont été éliminés en Europe suite notamment à la Reconquista alors que les chrétiens sont toujours présents dans le monde musulman et que leurs problèmes sont entièrement dus à l’impérialisme qui détruit les régimes et les Etats et arment des milices de faux musulmans mercenaires qui tuent d’ailleurs beaucoup plus de musulmans que de chrétiens.

Depuis 2003, leur situation s’est encore détériorée puisqu’ils ont dû fuir le sud du pays pour s’abriter au Kurdistan ou dans la plaine de Ninive. Le drame se rejoue avec l’offensive islamiste.
Il faut que la France, dont le lien avec cette partie de la Mésopotamie date du XIIIème siècle, soit représentée par ce qu’elle a de plus beau : la charité, l’ouverture aux richesses de ces communautés et l’héritage de siècles de missionnaires inspirés par cette région.

Après avoir ruiné les Arabes chrétiens, les hypocrites coloniaux viennent maintenant jouer les bons samaritains alors qu’ils sont des envoyés du racisme le plus bestial. Il viennent faire la charité aux gens qu’ils ont ruinés et qui seront obligés de leur dire humblement merci. Les impérialistes ont réussi à ruiner des pays riches en hydrocarbures et viennent maintenant redistribuer des miettes de ce qu’ils ont volé, pour humilier de gens qui ont tout perdu.
Toute cette opération est une opération coloniale, destinée à diviser pour régner, à provoquer la jalousie des autres communautés, à reprendre la colonisation là où elle s’était arrêtée au 20ème siècle. On remarque que les propagandistes coloniaux ne qualifient jamais les chrétiens irakiens du qualificatif d’arabe, puisque pour ces déchets coloniaux, arabe, c’est un peu une insulte. N’oublions pas que les ordures coloniales représentent en France le déchet de la société. Mais du déchet qui voudrait en plus dominer les gens, alors que généralement tout le monde les déteste et en premier lieu leur propre famille.

Oui, la quasi totalité des chrétiens ont fui Mossoul. Les 50.000 habitants de Qaraqosh, ville presqu’entièrement chrétienne, ont du abandonner leurs maisons avant de pouvoir revenir chez eux une fois la menace EIIL éloignée… mais demain ?

Les autorités ecclésiastiques luttent contre ces exodes de masse. C’est pourquoi nous voulons apporter notre soutien à ces populations, par une aide matérielle d’une part, mais aussi une présence morale et spirituelle. Il faut tout faire pour que leur place en Irak soit préservée. L’émigration n’est pas une solution satisfaisante pour ces communautés qui rencontrent un Occident décevant et se départissent de l’incroyable richesse de leur témoignage sur la terre des pères fondateurs de notre foi.

Ceux qui voudraient défendre les intérêts des Arabes chrétiens devraient dénoncer l’implication des Etats occidentaux dans les guerres civiles qui déchirent le Proche-Orient. Le problème est que ces bons samaritains sont en réalité des agents coloniaux hypocrites qui veulent recoloniser la région, s’emparer des ressources pétrolières et qui sont de plus jaloux de la tolérance islamique qui a permis de sauvegarder les minorités religieuses qui étaient détruites ou persécutées en Occident. Les missionnaires coloniaux, sont, en Irak comme ailleurs, des amis qui veulent du mal et qui n’apportent que la malheur et la haine partout où ils passent.

Oui car saint Charbel est Libanais, nous allons donc commencer notre mission en nous recueillant devant ses reliques. De plus, nous avons été invités par l’archidiocèse grec melkite catholique de Furzol, Zahle et de la Bekaa, afin de visiter des camps de réfugiés syriens, en leur apportant de l’eau et de la nourriture.

Les agents coloniaux viennent distribuer de la nourriture à des réfugiés qui ont dû fuir la guerre importée par le colonialisme ! Et ces victimes de l’impérialisme vont devoir remercier leurs bourreaux ! Tout le monde sait que les humanitaires sont pour la plupart proches des services secrets qui sont à l’origine des problèmes en Syrie et en Irak de même qu’en Afrique et dans le reste du monde. Le mieux serait de refuser les aumônes de ces gens-là, dans la mesure du possible.

Enfin, le Liban subit une grave crise politique et beaucoup redoutent qu’il soit la prochaine cible des islamistes de l’EIIL. Nous souhaitons donc, comme ce fut le cas lors de nos précédentes expéditions, prendre contact avec la population locale et lui montrer l’attachement et le soutien de la France et des chrétiens Français.

L’EIIL c’est tout simplement les mercenaires de l’Otan. Ce sont des agents coloniaux payés pour semer le chaos dans ces pays. Il est d’ailleurs probable que la prochaine cible des coloniaux sera le Liban et, après avoir détruit le pays, les racistes enverront des émissaires pour faire la charité dans le pays qu’ils auront réduit en cendres.

Le meilleur moyen d’éviter la guerre civile c’est de dénoncer le vrai coupable, le colonialisme qui divise pour régner et qui rêve de revenir au 19ème siècle. Si cet ennemi n’est pas suffisamment dénoncé, il pourra agir sans contrainte et il détruira le Proche-Orient comme l’Afrique, la Libye, et beaucoup d’autres parties du monde.

 

Islamophobes : David Bel

 

 

Un exemple de propagande islamophobe du site proche du Likoud, Europe-Israël. Ce site se caractérise par sa propagande islamophobe d’extrême droite qui ressemble fortement à celle du FN et des partis néo-nazis. Ce site illustre la collusion existant entre fascistes israéliens et néo-nazis internationaux. Comme dans les années 30, les sionistes révisionnistes collaborent avec le nazisme et tentent de lui livrer le pouvoir en Europe. Ces fascistes juifs n’ont pas compris qu’ils figurent au menu des nazis qui ont l’intention de les pourchasser jusqu’en Terre Sainte dès qu’ils auront pris le pouvoir en Europe. Le problème des idiots, c’est que souvent, ils ne savent pas qu’ils le sont.

 

Voici donc un exemple de propagande islamophobe écrite par un islamophobe juif mal informé :

De nombreux articles sur le Coran, l’islam et Muhammad (Mahomet) sont publiés sur le site Europe-Israël. L’article (ou plutôt la vidéo) de Eric Zemmour intitulé  “ Ouvrez le Coran à n’importe quelle page, il y a écrit il faut tuer les juifs et les chrétiens !” a, à juste titre, déchaîné les passions parmi les intervenants. Cependant la plupart des lecteurs de ‘Europe-Israël’ qui y ont déposé leurs commentaires, sont de culture ou de religion juive ou chrétienne, et ne sont pas obligatoirement des experts du Coran.

Il est donc facile à un propagandiste musulman d’intervenir et d’affirmer : « Mais non ! Votre traduction de tel ou tel verset du Coran n’est pas la bonne. Elle est hors de son contexte. Il faut la « recontextualiser ». Et puis, vous ne savez pas l’arabe. Il faut interpréter tel verset comme ceci et non comme cela  » etc… etc…

Ces allégations sont évidemment une manière de piéger le lecteur non arabo-musulman qui se retrouve dans le meilleur des cas en train d’escrimer et d’opposer sa « mauvaise interprétation occidentale » à « la bonne et authentique » interprétation de l’interlocuteur arabo-islamique. « Traddutore = Tradditore », n’est-ce pas ?

Dans ces conditions, le dialogue devient rapidement stérile et l’intervenant arabo-islamique peut se défiler sans coup férir.

Contextualiser les textes sacrés, cela se fait dans toutes les religions et pas seulement dans l’islam. Personne n’applique le Lévitique à la lettre (pour l’instant). Seules certaines prescriptions sont toujours d’actualité.

 

Muhammad était un bédouin de la tribu de Qoraysh, vivant près de la Mecque, au Hedjaz (Arabie saoudite de nos jours). Il serait né aux alentours de 570 et « Muhammad » n’est pas son vrai prénom mais un surnom honorifique qu’il s’est octroyé pour des raisons théologiques (sur lesquelles nous ne pouvons nous étendre).

A cette époque, la majorité des bédouins autochtones arabophones avaient des croyances polythéistes et pratiquaient le culte des astres (surtout lunaire) et de la Ka’aba. Mais le judaïsme et le christianisme étaient bien présents et les rabbins judaïques et les prêtres chrétiens s’affrontaient dans des joutes théologiques  interminables. Muhammad a été incontestablement influencé à la fois par les rabbins que par les prêtres, et les versets du Coran (rédigés par Muhammad ou par des scribes du cercle de ses « fidèles ») sont une mixture imbuvable de judaïsme et de christianisme, comme si elles étaient les deux mamelles qui ont allaité Mohammad.

A tel point que certains historiens et exégètes ont imaginé un maître à penser de Muhammad appartenant à une secte chrétienne judaïsante, ou le contraire à une secte judaïque christique.

Peu nous importe présentement, mais le fait est que l’on trouve dans le Coran plus d’accointances avec le Pentateuque (la Torah) et le judaïsme qu’avec les Evangiles et le christianisme, du moins tel qu’on connaît ce dernier depuis le IVème siècle. Parmi ces accointances, la prohibition du porc, les lois sur la menstruation de la femme, le respect du Shabbat, etc …

Par contre, le Coran cite textuellement la parole d’Evangile : « Ils n’entreront au paradis que lorsqu’un chameau passera par le trou d’une aiguille », ou encore évoque le statut de Jésus, considéré comme un grand prophète, ayant même l’aura du prophète eschatologique du « Jugement dernier ». Et cela, aucun rabbin n’a pu l’enseigner à Muhammad, et il ne fait nul doute qu’il l’a entendu chez un prêtre.

Muhammad n’était pas un bédouin mais un commerçant de la tribu mecquoise des Qoraïches. N’importe quel résumé de la vie du Prophète de l’Islam permet de vérifier ce fait. Même un simple internaute de niveau Bac -5 peut vérifier ce fait. On constate donc que les racistes, une fois de plus, sont des escrocs qui mentent dès la première ligne qu’ils écrivent.

La religion pratiquée avant l’islam en Arabie était plus une adoration d’une triade de déesses que le culte des astres.

 

Mais ce qui est encore plus frappant et désarçonnant dans le Coran, est le nombre impressionnant d’anachronismes, d’erreurs, de bourdes, d’absurdités, de non-sens qui y pullulent. Jacob par exemple est considéré comme le fils d’Ismaël ! Et de la manière la plus déconcertante qui soit, le Coran parle de Myriam, la mère de Jésus comme s’il s’agissait de Myriam la sœur de Moïse et vis-versa.

Plus grave que cela. Le Coran ne sait pas comment épeler le nom de Ismaël et encore moins celui de Jésus qu’il écrit comme s’il s’était agi de Esaü, le frère de Jacob ! Ou encore lorsqu’il semble que Jésus est pris pour Josué, le successeur de Moïse !

Nous sommes dans un tel embrouillamini qu’on a l’impression que Muhammad a reçu en vrac ce que les rabbins et les prêtres lui racontaient et que dans sa tête tout s’est mélangé ! C’est d’ailleurs ce que lui reprochaient les bédouins de la Mecque qui conservaient leurs traditions polythéistes indigènes :  » Arrête Mohammad de nous bassiner et de nous ressortir les bobards que tu entends chez les Juifs et les Chrétiens ».

Les termes d’ « anachronismes » ou de « bourdes »  ne peuvent provenir que de gens qui ne comprennent pas que ce sont eux qui peuvent avoir des textes faux. Soit le polémiste considère que toutes les religions sont des inventions humaines et que donc les musulmans ont empruntés leurs textes aux chrétiens, qui les avaient emprunté aux juifs qui eux mêmes les avaient repris des Syriens (Eblaïtes) ou des Babyloniens, qui eux-mêmes les tenaient des antiques traditions sémitiques préhistoriques, soit il considère que les textes sacrés sont bien des révélations divines, que personne ne peut vérifier l’historicité des mythes contenus dans ces textes, et que donc personne ne peut savoir quel texte est juste et quel texte est déformé. Les musulmans considèrent que ce sont leurs écritures qui sont les plus récentes et donc les moins déformées.

Rappelons que les premières mentions écrites des noms propres David, Ismaël, Israël, Abraham et autres patronymes bibliques ont été relevées dans les tablettes éblaïques, en Syrie du nord, 2200 ans avant JC. On trouve toujours plus ancien que soi…

Les bédouins sont par définition des nomades. Abraham et autres patriarches étaient des bédouins éleveurs de bétail. Par contre les habitants de la ville de La Mecque étaient eux des urbains sédentaires et non des bédouins puisqu’ils habitaient dans une cité. Parler des bédouins de La Mecque est donc une erreur logique qui révèle l’intense stupidité de l’auteur qui se fait appeler David Bel. Les noms hébreux sont donnés dans leur version arabe puisque c’est dans cette langue qu’à été révélé le Coran. L’arabe est réputée être la plus ancienne des langues sémitiques, la plus proche du proto-sémitique originel. C’est l’écriture arabe qui est récente, dérivée de l’alphabet araméen comme l’écriture hébreu qui elle est directement reprise de l’araméen carré sans modification.

 

Muhammad se présente certes lui-même comme « le prophète illettré ». Mais cela ne veut pas dire qu’il était un sot. Loin de là ! Il a vite compris quel profit il pouvait retirer de l’animosité entre rabbins et prêtres. Il fallait donc les monter les uns contre les autres, et lui Muhammad en sortirait l’épingle du jeu. Il allait chez les rabbins, très pointilleux sur le monothéisme, et les caressait dans le sens du poil : « Ah les chrétiens, ce sont des « koufours » (hérétiques), ils aiment « ceux qui associent » (les polythéistes, selon la terminologie coranique) !  »

Puis, il allait chez les chrétiens et faisait de même en les flattant : « Ah ces juifs, ils ont rejeté les prophètes et Jésus. Vous par contre, vous êtes de vrais croyants ! » Et ainsi de suite, jusqu’au moment où il s’est senti suffisamment fort pour envoyer paître juifs et chrétiens et leur administrer un coup de pied au c…. bien placé. Ce qui est un euphémisme d’ailleurs, parce que à la place du pied, il a pris son épée pour les massacrer, comme à Médine ou à Khaybar.

Bref, Mohammad était un bédouin ignare certes, mais génial ! Il était également un débauché sexuel, doublé d’un pédophile sanguinaire, et j’en passe… L’important est que son ridicule Coran est devenu « le livre d’Allah par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel et de son envoyé Muhammad » pour un milliard d’individus sur terre.

 

On constate que le site France-Israël semble être tenu directement par des nazis, qui espèrent profiter de la montée du FN en France alors que ce parti représente un péril mortel pour les juifs de la planète. Reprendre la propagande des nazis est une erreur stratégique majeure de la part du Likoud, parti dont les ancêtres politiques collaboraient déjà avec les hitlériens dans les années 30.

Bel nous présente le Prophète comme un semeur de zizanie entre juifs et chrétiens. En réalité, la guerre entre juifs et chrétiens avait commencé longtemps avant l’islam et, à Najran, au nord du Yémen, le roi juif Dhou Nouwas a fait brûler vifs 20.000 chrétiens. Ceci ne s’est pas reproduit après l’avènement de l’islam dans la région. Belhassen transpose probablement sont propre cas. Lui même passe son temps à semer la zizanie entre les gens, et il pense que tout le monde est comme lui.

Le massacre des juifs armés de Médine était un acte de légitime défense, ces gens ayant appelé les païens pour faire exterminer les musulmans de la ville. Des massacres de païens bien pires ont eu lieu durant la conquête de la péninsule arabe et notamment celui des partisans de Mousaylama, un faux prophète concurrent de Muhammad. Après la victoire islamique, il n’y a plus eu de massacres de juifs ou de chrétiens par des musulmans. Par contre, en Europe, les carnages de juifs furent réguliers et sanguinaires, alors que ceux-ci étaient désarmés et innocents.

Le Prophète n’était ni plus ignare ni plus débauché que les Patriarches bibliques, la polygamie et le mariage jeune étant la règle à l’époque et la science de l’écriture peut répandue. Et d’ailleurs c’étaient ces Patriarches, Abraham, Isaac, Jacob et autres qui étaient des bédouins, pas Muhammad qui était lui un urbain.

 

 

Le leitmotiv du Coran est toujours que les Juifs ont falsifié la Torah et que les chrétiens ont falsifié les Evangiles. Seul lui, Muhammad, a reçu de l’Ange Gabriel l’authentique et exclusive « Ecriture sainte », le Coran rédigé en arabe. Hallelouiah ! Hamdoulillah ! Deo gracias !

Deux exemples parmi tant d’autres :  » Juifs ! Vous avez modifié la Torah de Moïse ! Vous rendez licite ce qui est prohibé et prohibé ce qui est licite! Moïse n’a jamais dit que le chameau était interdit à la consommation ! »

Et ensuite, à l’endroit des chrétiens :  » Vous êtes des menteurs ! Jésus n’a pas été crucifié ! C’est un autre qui l’a été à sa place ! « . Et ainsi de suite, tout au long du Coran.

Il demeure néanmoins un point crucial que nous n’avons pas abordé dans ce résumé « pour les nuls  » : l’éthique ! Comment expliquer la violence d’Allah, le Dieu du Coran, de Muhammad et de l’islam et de son jihad barbare ? Au lieu de s’adoucir par rapport à Yahweh, le Dieu de Moïse, du judaïsme et du Pentateuque qui a été rédigé 1400 ans avant le Coran et où les récits de massacres supposés, n’ont pas eu lieu réellement et ne sont racontés qu’a posteriori pour des besoins théologiques, ce Allah disais-je n’a fait que s’encanailler au fil du temps !

 

Le Coran est beaucoup moins violent que  la Bible. Il suffit de comparer les deux Livres pour le comprendre. Dire que les massacres de la Bible n’ont pas vraiment eu lieu et qu’ils ont été inventés pour des « besoins théologiques » c’est nier l’authenticité de ce Livre et donc, si tout cela est faux, il n’est même pas besoin de lancer de pseudo discussions théologiques. Les fascistes sont des escrocs. Il suffit d’attendre quelques lignes et on finit toujours par tomber sur un mensonge.

http://sunnite.over-blog.com/article-1613682.html

 

Et comment expliquer que  500 après que « Dieu le Père » du christianisme a « donné naissance » à un Hébreu galiléen qui prêchait la miséricorde, le pardon et l’amour du prochain, les musulmans en soient encore à couper une main à un voleur de pain, à pendre un homosexuel et à lapider une femme adultère, et ce jusqu’aujourd’hui, au XXIème siècle et encore et toujours au nom de leur Allah forcené !!!

Devant une telle régression éthique, des musulmans modérés cherchent aujourd’hui la petite bête :  » Ce n’est pas Jésus qui a aboli la lapidation de la femme au Ier siècle, mais des prêtres chrétiens qui ont glosé le texte et introduit ce passage dans l’Evangile de Jean au IVème siècle. »

Cela est évidemment faux. Si dans certains manuscrits des Evangiles, le péricope sur la femme adultérine sauvée par Jésus (« Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ») n’y est pas, c’est parce qu’au contraire il a été ôté par des évêques catholiques bigots et rétrogrades du IVème siècle qui craignaient « un relâchement des mœurs » et que « les femmes ne trompent leurs maris avec l’assentiment de Jésus-Christ » (sic!).

Le fasciste « Bel » n’a pas remarqué que c’est l’Eglise qui pourchasse les juifs depuis 2000 ans. Que c’est elle qui monte tout le monde contre eux. Que c’est elle qui les a fait brûler et massacrer partout où c’était possible.

La lapidation est un châtiment biblique non préconisé par le Coran. Dénoncer la lapidation « islamique » qui n’a pratiquement jamais été appliquée, c’est en réalité dénoncer les juifs qui sont parmi les inventeurs de ce type de châtiment.

La Bible préconise la mise à mort des homosexuels, bien que ce commandement ne soit pas mis en application pour l’instant, alors que le Coran n’en parle pas. Qu’on ne vienne pas dire que le Coran est plus dur que la Bible.

 

Mais voilà, ces billevesées confortent les musulmans prétendument « modérés » dans leur religion obscurantiste. Ils y trouvent prétexte pour ne pas bouger le doigt afin d’introduire quelques petits amendements au « texte sacré du Coran », et pour que l’humanisme dont ils se flattent et se gargarisent, puisse un tant soit peu montrer le bout de son nez.

Et qu’on ne nous abuse pas avec la nouvelle mode d’interpréter le Jihad comme « Guerre sainte intérieure dirigée contre les mauvais penchants ». Ce n’est qu’un plagiat de l’exégèse rabbinique de la « Guerre Sainte contre Amaleq », en tant qu’extirpation du principe du mal. Qu’on ne nous présente pas non plus le soufisme et ses derviches-tourneurs en quête d’un Dieu d’amour, comme quintessence de l’islam. Avant de se l’accaparer pour montrer patte blanche, l’orthodoxie musulmane a tout fait pour retrancher cette excroissance (voir le sort horrible qui fut réservé à El Hallaj le chantre du soufisme, supplicié à Bagdad en 922 après J.-C. pour avoir dit, entre autres, que Jésus et non Muhammad était un exemple à suivre !).

 

Le jihad peut aussi être une guerre de défense contre les exterminateurs islamophobes. Quant à l’exégèse rabbinique sur la guerre contre Amaleq, personne ne la connait dans le monde musulman. Il y a eu en Orient de multiples grandes civilisations, babylonienne, éblaïte, phénicienne, perse, égyptienne, ougaritique,  et les références juives ou chrétiennes ne sont que des éléments parmi beaucoup d’autres. Il faut éviter de se prendre pour le centre du monde.

 

Finalement, musulmans modérés ou extrémistes, modernes ou arriérés, humanistes ou jihadistes, le problème n’est pas là. Le vrai problème, c’est la cruauté d’Allah, et la criminalité de Muhammad, de son Coran et de son islam exécrable.

 

Les fascistes du Likoud n’ont pas compris que ce n’est pas dans le monde musulman que les juifs ont été persécutés mais en Europe. Ils sont un peu comme ces enfants martyrs qui vénèrent leur bourreau. S’ils n’arrivent pas à comprendre ce fait simplissime, les mêmes causes produiront les mêmes effets et le nazisme renaîtra de ses cendres.

 


Propagande islamophobe, RL1

 

Le fanatisme islamophobe est répandu par un certain nombre de sites du Net et notamment par Riposte Laïque,  site proche de l’extrême droite qui se caractérise par son extrémisme. Tous les intervenants écrivent leurs articles racistes sous des pseudos qui peuvent être arabes, français, juifs, ou d’autres origines. Il faut étudier cette propagande article par article et montrer sa proximité avec la propagande nazie des années 30 dont le but était comme on a pu le constater la suppression de la démocratie, l’extermination des juifs et la guerre mondiale.

Le but final des islamophobes, c’est l’extermination des musulmans et l’établissement d’une dictature nazie sur toute la planète. Il ne faut pas ignorer ces faits et jouer les autruches sous peine de ne réagir que lorsqu’il sera trop tard. Etudions un texte de Salem Benammar paru sur le site Riposte Laïque http://ripostelaique.com/lislamisme-est-a-lislam-ce-que-lhitlerisme-est-au-nazisme.html

Il n’y a pas plus d’islam politique que de nazisme religieux

Il n’y a ni islam politique, ni islam cultuel, ni islam civil, ni islam accommodé à toutes les sauces et pour tous les goûts. C’est le Coran et le glaive, Mahomet a laissé en héritage aux musulmans un islam dictatorial, raciste, antisémite, génocidaire, expansionniste, impérial, destructeur des peuples et des cultures, liberticide, unitaire et totalitaire qui veut créer un modèle standard pour tous les humains, façonnés dans le même moule sans qu’ils aient la moindre latitude d’y remédier à cause de son essence divine le rendant immuable et intemporel.

 

Dans un premier temps, la ruse du pamphlétaire consiste à associer islam et nazisme alors qu’en réalité, les musulmans sont la cible des nazis et se réclament d’une religion aux valeurs totalement opposée à celles du nazisme, le dogme islamique étant ontologiquement antiraciste puisque le Coran nous dis que  Dieu a divisé les hommes en peuples pour qu’ils puissent se connaître et que les plus méritants aux yeux de Dieu sont les plus pieux. Le Prophète a toujours coopéré avec des gens de diverses origines et notamment les Abyssins et les Perses. Pour résumer, sans vouloir vexer quiconque, le Coran est beaucoup plus antiraciste que la Bible qui voue aux gémonies la plupart des peuples de l’Antiquité.

L’islam s’oppose à la dictature puisqu’il valorise la règle de la consultation et du consensus et fait de la modération politique un dogme. La communauté islamique doit être celle du juste milieu. L’expansion islamique a eu pour résultat d’unifier les peuples d’Orient et notamment les chamito-sémites unis par une origine commune et des langues apparentées. La conquête islamique a aussi délivré les peuples de l’Orient de la double tyrannie byzantine et sassanide. Les musulmans ont été accueillis comme des libérateurs par les juifs persécutés et les chrétiens dissidents écrasés par la tyrannie des dogmatiques grecs qui prétendaient représenter le christianisme véritable alors que celui-ci était en réalité une création sémitique. Les pires ennemis des chrétiens « hérétiques » étaient les Byzantins qui opprimaient notamment Syriens et Egyptiens en leur imposant des dogmes présentés comme la vérité suprême.

L’islam n’a jamais été judéophobe ou christianophobe. Les versets visant juifs et chrétiens étaient dirigés contre ceux qui agressaient les musulmans de l’époque et notamment les juifs de Médine qui collaboraient avec les païens pour nuire à la communauté de Muhammad. Lorsque le problème a été réglé et qu’un accord a été trouvé, les relations entre les deux communautés sont devenues excellentes et en tous cas meilleures que celles prévalant entre juifs et chrétiens dans la péninsule arabe avant l’islam. Par exemple chacun sait que des milliers de chrétiens ont été exterminés à Najran par un roi juif du Yémen.

Les musulmans n’ont pas commis de génocide visant les non-musulmans. Lorsque des massacres ont été commis par exemple par les Mongols de Tamerlan et autres, les musulmans ont été autant sinon plus massacrés que les membres des autres religions. Le génocide des Arméniens a été accompli par les Jeunes-Turcs, mouvement islamophobe, avec la complicité des puissances européennes.

Toute la propagande islamophobe de Riposte Laïque n’est qu’un ramassis de préjugés et d’assertions diffamatoires visant à la perpétration d’un génocide de musulmans en Europe et à la suppression de la démocratie.

 

Le musulman dépourvu de volonté propre en tant que propriété de son créateur ne peut accomplir les moindres actes de la vie même les plus insignifiants s’ils ne sont pas dans l’esprit de sa religion et conformes à sa Loi. La religion est le seul moteur de sa vie, elle est son seul mode de gouvernement en vertu de la règle inaliénable la Loi d’Allah, lois des hommes. Inutile pour les hommes de légiférer, concevoir, penser, élaborer des règles pour la vie courante, définir des cadres pour leurs relations sociales, économiques, politiques, sexuelles, il leur suffit d’appliquer à la lettre la Loi parfaite d’Allah qui est la seule Loi qu’ils sont tenus de suivre en dehors de toute autre s’ils ne veulent pas dévier du chemin tracé minutieusement par le grand Topographe.

 

Cette critique pourrait s’appliquer au judaïsme, ce qui prouve bien que les islamophobes non-juifs sont en réalité des antisémites refoulés. Les lois islamiques ne couvrent pas tous les domaines et peuvent être interprétées de manière différentes selon les sensibilités. Tous les pays musulmans ont une législation, la plupart du temps inspirée par la charia lorsque c’est possible et chacun de ses pays interprète la loi islamique à sa manière. D’autres choisissent de s’inspirer des codes civils européens issus des Grecs et des Romains. Dans tous les cas, l’application des lois islamiques, juives ou autres nécessitent une étude poussée et les compétences de juristes spécialisés. Le « il leur sufffit » ne tient pas debout compte tenu de la complexité de l’application des législations quelles qu’elles soient. Ce que veulent mettre en cause les penseurs néocoloniaux, c’est l’existence de lois non inspirées par les législations occidentales. Ces gens ne supportent pas que les divers pays du monde puissent avoir leur propre civilisation. Ils voudraient transformer ces gens en sous-occidentaux.

Tous les historiens savent que le meilleur moyen pour les nations pour se développer c’est de se baser sur sa propre culture et de la développer jusqu’à atteindre une certaine forme de modernité non calquée sur la modernité occidentale.

 

Contrairement aux chrétiens qui ont toute la liberté de mettre en place une société qui semble le mieux convenir à leurs valeurs, qui ne sont plus les esclaves de Dieu mais ses fils comme le rappelle dans ses épîtres Saint Paul, sans qu’ils soient pour autant soumis à un code immuable ou à la seule autorité de la Loi divine selon Saint Pierre, les musulmans ne jouissent d’aucune marge de liberté dans la réalisation de leur vie temporelle qui émane uniquement d’Allah. Le pouvoir dans toutes ses formes est à Allah et à celui qui l’exerce en son nom , le Calife, qui concentre entre ses mains le politique et le religieux. Il est pape et roi à la fois aux antipodes du christianisme où le spirituel est au pape et le politique est au roi. L’islam est fondamentalement théocratique, il est l’antithèse-même du christianisme. D’où l’impossibilité d’imaginer l’émergence de sociétés démocratiques dans un système de croyance aussi totalitaire qui se veut dine (religion), dawla (Etat), dounia (monde ou cité).

 

Les musulmans ne croient pas que Dieu ait des fils. Et alors, où est le problème ? Ces critiques de l’islam de la part des fascistes paraitraient à la fois anachroniques et ridicules s’elles ne portaient en elles des menaces de génocides, de dictature et de guerre mondiale. C’est tout de même le catholicisme qui a généré l’Inquisition et a persécuté les Lumières pendant des siècles et le protestantisme se base lui sur l’Ancien Testament qui fait l’apologie des génocides des peuples de l’époque, cananéens et autres, qui propose d’appliquer la peine de mort aux homosexuels (alors que le Coran ne parle pas du sujet), et qui justifie les pires atrocités. Les Califes étaient des chefs spirituels et temporels mais les monarchies européennes étaient elles de droit divin. C’était la mode à l’époque et ça n’a pas empêché l’émergence de semi-démocraties en Occident, après toutefois quelques révolutions sanglantes sans lesquelles rien n’aurait été possible en termes de droits de l’homme.

De plus, tous ces islamophobes réactionnaires sont en réalité ennemis des démocraties, ennemis des révolutions, ennemis des droits de l’homme et ne veulent conquérir le pouvoir en utilisant l’islamophobie que pour supprimer tous les droits acquis depuis 1789 en France.

La ruse des nouveaux fascistes, c’est de feindre de défendre les valeurs démocratiques pour mieux les détruire intellectuellement. Par exemple ces gens prétendent défendre la démocratie en développant le racisme qui en est l’antithèse. De cette manière ils peuvent récupérer d’anciens gauchistes qui n’ont pas encore compris que ce sont les citoyens les véritables cibles des nazis. Les fascistes ont toujours, depuis 1945, joué les défenseurs des libertés, d’abord contre le communisme et ensuite contre l’islamisme. Le meilleur moyen de ne pas être accusé de fascisme c’est d’accuser les autres, musulmans, gauchistes, communistes, écologistes. Ces fascistes prennent progressivement la direction de tous les médias publics et privés et sont en passe de prendre le pouvoir par les élections sans que personne ne semble s’en inquiéter. En France, le FN a approché les 25% des suffrages exprimés lors des élections européennes de 2014. Pour l’instant il joue au brave démocrate ami des libertés et ennemi de la corruption. Quand il sera au pouvoir, il baissera le masque et les citoyens comprendront que l’islamophobie  n’était qu’une ruse pour instaurer une dictature d’extrême droite en France.