France, centre mondial de l’islamophobie

10625140_459288600877166_6964209649980591252_nLa France est devenue, depuis une trentaine d’années, le centre mondial du racisme islamophobe. Nuit let jour, les médias déversent leur propagande haineuse visant à faire accuser les musulmans de tous les maux, du chômage au terrorisme en passant par la délinquance, alors même que ce terrorisme est en réalité initié par les nazis islamophobes de la tendance OAS, ces anciens d’ Algérie fous de haine, qui n’ont toujours pas compris pourquoi ils ont perdu en 1962, et que le chômage provient des politiques pro-patronales et profascistes qui sont mises en place. La délinquance est elle aussi manipulée par les fascistes.

Depuis 2012 surtout, les médias français contaminent le monde entier de leur haine anti-musulmane: en Centre-Afrique, en Chine, en Russie, en Birmanie, partout, la haine islamophobe suit la propagande hexagonale. RFI et France24 entre autres inondent les ondes de haine génocidaire et d’appels au meurtre implicites. Parfois, 90% des informations diffusées par ces médias sont consacrées au discours islamophobe. Les musulmans sont accusés de terrorisme alors même que ce terrorisme est issu des services de renseignements fascistes et islamophobes du monde entier ; en Syrie et en Irak, on impute aux musulmans des massacres imaginaires de chrétiens alors qu’en réalité, les groupes pro-coloniaux terroristes ne tuent que des musulmans.

Les médias français ont non seulement contaminé toute la francophonie de leur haine de psychopathes, infectant le Québec, la Suisse, la Belgique, mais, par le biais de réseaux internationaux multilingues, ils ont empoisonné l’Europe, l’Afrique et l’Asie, sans même parler des Etats-Unis.

Les musulmans devraient combattre l’islamophobie et le racisme en son cœur, en France, l’ex patrie des droits de l’homme, devenue un repaire de pétainistes enragés depuis l’émergence du Front National. S’ils ne combattent pas le mal à la racine, ils ne devront pas se demander pourquoi ils sont en permanence attaqués partout dans le monde.

Publicités