Un islamophobe hypocrite

Guy Konopnicki, éditorialiste à l’hebdomadaire Marianne, est un raciste islamophobe, comme le reste de la rédaction. Dans son éditorial du 27/02/2015, Konopnicki déplore que Jean-Christophe Cambadélis dénonce la main de l’extrême droite au sujet de la profanation du cimetière de Sarre-Union, alors même que les coupables ont reconnu être des antisémites pronazis. Cet acharnement des journalistes de Marianne a défendre les fascistes illustre bien leur idéologie profonde, raciste et islamophobe.
Quand les coupables sont fascistes, les racistes du journal rangent leur indignation au placard et trouvent le moyen de dénoncer les antifascistes. A lire ces gens, on finirait par croire que ce sont les musulmans qui exterminent les juifs depuis des siècles. Pour Konopnicki, les profanateurs ne sont que de pauvres crétins, et leur forfait n’est donc pas si grave que cela. Si les coupables avaient été Arabes ou Noirs, on aurait entendu le vieux bouc hurler comme un damné face à la barbarie de ces « colorés ».

La complicité de certains juifs avec le racisme et le fascisme ne date pas d’hier. Déjà au 19ème siècle, des juifs allemands et français se livraient à une concurrence acharnée avec les goys dans le domaine du nationalisme et du racisme. Tout cela a mené les deux communautés juives allemande et française à la catastrophe. Visiblement, certains n’ont pas compris la leçon et continuent à se livrer à une surenchère xénophobe et raciste, au détriment de leurs propres intérêts. Tout cela peut s’expliquer par un racisme viscéral non contrôlé, par l’action du Mind Control, par un stupidité masquée par un vocabulaire étendu.

Konopniké se demande pourquoi on définit les musulmans par leur religion alors qu’il trouve acceptable qu’on caractérise les juifs par leurs croyances ou celles de leurs ancêtres. Même dans son islamophobie, Kono n’est pas cohérent : il ne veut pas qu’on définisse les musulmans par leur religion alors qu’il les attaque en tant que musulmans. En filigrane, il ne veut pas que les gens se rassemblent sous l’étendard d’une religion commune, ce qui rend plus difficile leur division et leur « neutralisation ». Kono est un raciste conséquent et calculateur. Chez lui, le nazisme est pratiquement inné.
Kono dénonce les mouvement de protestation contre l’islamophobie parce qu’il est lui même islamophobe. L’accusation d’islamophobie ne vise pas les « lois laïques » mais au contraire le fascisme comploteur. D’ailleurs, les « laïcs » actuels ne visent plus que les musulmans dans leur croisade qu’on croirait sortie du moyen-âge. Personne ne se demande pourquoi des milliards d’euros sont consacrés chaque année à financer les écoles confessionnelles catholiques ou juives. Pour ces nouveaux nazis, la laïcité sert uniquement à agresser les musulmans et à les mettre au banc de la société.

Kono se demande pourquoi les jeunes des cités, qu’il harcèle par satellite, se sentent visés par la propagande islamophobe des médias. Il feint de croire que cette propagande vise les extrémistes religieux alors que ceux-ci sont presque toujours manipulés par les services secrets fascistes. Kono sait très bien en réalité que cette propagande vise tous les musulmans et que les attentats « islamistes » ont pour objectif de stigmatiser la communauté musulmane et de faire monter l’extrême droite.

Le terrorisme qu’il définit comme islamique est en réalité islamophobe et manipulé par le nazisme international pour le plus grand bénéfice de l’extrême droite.

Konopnicki est un hypocrite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s