Créer une presse de gauche anti-islamophobe

Le succès actuel du FN est en bonne partie du aux médias, et notamment aux médias de « gauche » du genre Marianne, l’hebdomadaire islamophobe fondé par le désaxé raciste Jean-François Kahn. Depuis des décennies, Marianne, Le Nouvel Observateur, l’Humanité, l’Express, se déchaînent contre les musulmans, les traitant d « islamistes », de « djihadiste », de « salafistes », d’ « intégristes », de « fondamentalistes », de « terroristes », alors même qu’il devient de plus en plus évident que ce terrorisme est le résultat d’un complot fasciste islamophobe qui a pour méthode de manipuler des paumés pour les pousser à commettre des actes qui nuiront à tous les musulmans de la planète et renforceront le fascisme en Europe.

Cette presse haineuse, dirigée par des racistes congénitaux, islamophobes depuis des générations, est en passe de livrer la France aux fascistes, sans même se douter qu’en cas de victoire de l’extrême droite, ce sont tous les journalistes qui risquent de subir la torture par satellite et/ou l’emprisonnement.

Il faut donc que la gauche anti-islamophobe fonde une presse destinée à combattre le racisme antimusulman, base de la progression nazie actuelle, et à développer l’antiracisme réel dans l’opinion française. Cette presse devra aussi et surtout prôner la redistribution des richesses, le développement du rôle de l’Etat social, la hausse des impôts pour riches et grandes entreprises, la réduction du temps de travail, la hausse des minima sociaux…Cette presse devra faire comprendre qu’il n’y aura pas de progrès social sans lutte contre l’islamophobie et que la « gauche » islamophobe est toujours antisociale et anti-prolétaire.

Cette nouvelle presse de gauche devra aussi être anti-impérialiste et dénoncer toutes les agressions coloniales en RCA, au Mali, en Syrie, en Libye et ailleurs dans le monde. Cette presse pourrait être en partie financée par les pays du Maghreb ou du Golfe, pays qui sont obligés de lutter contre l’islamophobie s’ils ne veulent pas être bombardés chez eux par certains leaders racistes dirigeant l’Occident.

La gauche du futur sera islamophile ou ne sera pas et cette gauche réelle ne pourra se développer qu’avec une presse qui diffuse des idées véritablement progressistes et qui s’oppose tant à la fausse gauche qu’à la droite et l’extrême droite.

Une presse islamophile de gauche devra regrouper marxistes, cathos de gauche, francs-maçons pro-islam, anti-impérialistes, islamistes de gauche, antifascistes rééls, juifs antiracistes et tous ceux qui veulent revenir à l’esprit progressiste des 30 glorieuses.

Cette presse devra aussi défendre les libertés des citoyens et notamment dénoncer la répression secrète qui dirige l’Occident depuis les années 80 au moins et pousse le monde vers le nazisme. Cette répression secrète, le Mind Control, ne peut être ignorée par les médias, sous peine de condamner la planète à vivre sous le joug d’une dictature satellitaire qui a bien l’intention de supprimer toutes les libertés pour les citoyens et de livrer le genre humain à des psychopathes enragés qui s’imaginent qu’ils peuvent guérir leur démence en persécutant les gens par satellite. Le Mind Control transforme peu à peu la vie des hommes en enfer (Voir textes sur le sujet) et, ne pas traiter le sujet dans les médias constitue un crime contre la démocratie.

Il est temps que la vraie gauche puisse s’exprimer dans la presse papier et plus seulement sur le Net.

Publicités

Terrorisme : tout est faux dans la version officielle

Les fascistes dirigeants nous font croire que le terrorisme est un phénomène non maitrisable et indépendant alors même que ce sont eux, les fascistes qui l’organisent. Ils nous font croire qu’il y aurait trop de libertés et que le seul moyen de juguler la terreur serait de mettre en place des lois liberticides. Dans les faits, les lois de la République ne sont plus appliquées depuis des décennies ; les services de sécurité publics et privés surveillent les citoyens, les filment à domicile, les manipulent  et nuisent à leur qualité de vie, sans que personne ne proteste, toute la classe politico-médiatique étant complice de ce totalitarisme déguisé.

Les fascistes nous font croire que les services de sécurité n’auraient pas les moyens de surveiller les terroristes potentiels. En réalité, ce sont des centaines de milliers de personnes qui sont sous surveillance en France, par le biais des satellites qui permettent d’automatiser cette surveillance. Ces satellites reliés à des ordinateurs peuvent suivre automatiquement les cibles 24 heures sur 24, lire dans leurs pensées, manipuler leur comportements, leur infliger divers sévices, et tout cet appareil de répression illégal est protégé par un secret hermétique, les gens au fait du processus étant eux-mêmes impliqués et refusant donc généralement de dénoncer le système.

Les services de sécurités ont donc trop de moyens et non pas trop peu de possibilités. La facilité avec laquelle ces gens peuvent mettre d’honnêtes citoyens sous surveillance les pousse à abuser de leur possibilités et finalement à instaurer une sorte de dictature secrète en France et dans le reste du monde.

Cette dictature a pour conséquence de fausser toute la vie politique au profit des fascistes et de toutes les forces réactionnaires. Ces chiens de garde sont pour la plupart proches de l’extrême droite et favorisent donc leurs amis politiques qui sont en passe de prendre le pouvoir dans toute l’Europe.

Les terroristes sont tous surveillés depuis des décennies ; ils ont été poussés au crime par le Mind Control. Les moyens de surveillance sont utilisés pour développer le terrorisme et non pour l’éradiquer. Face à ce scandale, la classe politico-médiatique n’a toujours pas trouvé le moyen de protester. Elle préfère faire le jeu des fascistes au détriment de l’intérêt des citoyens. C’est cette classe de criminels fascistes qui mériterait d’être taxée d’indignité nationale.

Boycottez la mascarade antidémocratique du dimanche 11 janvier

sans-titre (18) Le dimanche 10 janvier, les chefs d’Etat européens organisent une manifestation islamophobe en l’honneur des victimes de l’hebdomadaire Charlie Hebdo, sans même qu’on sache qui est le commanditaire du massacre qui a frappé les journalistes de cette revue satirique. Les Français sont invités à manifester derrière leurs affameurs, ceux qui depuis des décennies oppriment les peuples, volent les pauvres pour donner aux riches, coulent l’économie, favorisent le néo-nazisme, manipulent le terrorisme, limitent les libertés, harcèlent les citoyens par satellite. Manifester derrière ces corrompus est une honte pour les citoyens et une honte pour la gauche, qui une fois de plus tombe dans le piège de l’union sacrée avec les fascistes qui dirigent le monde pour le plus grand malheur des habitants de la planète. La vraie gauche n’a rien à faire avec les crypto-fascistes stipendiés et islamophobes qui dirigent le monde. Ces attentats ont été manipulés pour supprimer les libertés des Français, des Européens et des citoyens du reste du monde. Les commanditaires du terrorisme travaillent en réseaux totalitaires internationaux, et leurs manigances islamophobes finissent par nuire à l’ensemble des citoyens du monde, qui se retrouvent pieds et poings liés dans les griffes du grand capital et des milices totalitaires qui le servent. La vraie gauche aurait dû lancer une contre-manifestation, pour protester contre le coup d’Etat permanent et secret mené contre les intérêts des citoyens et ayant pour objectif de détruire la démocratie. Tous les terroristes étaient sous la surveillance des satellites du Mind Control lorsqu’ils ont commis leurs crimes. Les musulmans n’ont pas à s’excuser pour des crimes organisés par les fascistes internationaux qui rongent nos libertés depuis 2001 au moins. L’union sacrée, ça ne se fait pas avec n’importe qui ; pas avec des hypocrites qui haïssent notre démocratie et qui comptent bien supprimer tous les droits des citoyens, et notamment ceux des journalistes et des salariés. La dernière union sacrée en France a eu lieu en 1914 pour provoquer une guerre mondiale. L’union sacrée aujourd’hui est dirigée contre la démocratie. Malheureusement personne en France personne ne l’a compris.

Massacre à Charlie Hebdo : encore un coup des fascistes islamophobes ?

Le massacre qui a eu lieu au siège de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo le 7/01/2015 semble être une fois de plus une  provocation fasciste visant à faire accuser les musulmans et à pousser la gauche vers l’extrême droite.

Comme d’habitude ils faut se poser la question : à qui profite le crime ? Qui pouvait en vouloir aux provocateurs de Charlie Hebdo ? Il faut se rappeler que la bande de Charlie et les anciens de Hara Kiri insultent la classe politique depuis presque un demi-siècle et que les musulmans sont très loin d’être leurs seules cibles. Ils ont insulté de Gaulle le jour de sa mort ( » Bal tragique à Colombey ») et de même les catholiques sont injuriés par cette équipe depuis des décennies. Ils se sont moqué des noirs victimes des famines, des jeunes de banlieues, des fascistes du FN, des bourgeois, des femmes, des flics, des militaires, des CRS, et de diverses autres catégories.

Les instigateurs du crime doivent donc être recherchés dans une au moins de ces catégories. Les coupables les plus probables sont les fascistes islamophobes qui ont cherché à perpétrer un 11 septembre à la française, en manipulant un groupe musulman téléguidé par satellite, pour ensuite lancer une répression sans limites contre les tous les musulmans de France et du monde, un peu comme ça a été le cas en 2001.

Par cette opération les fascistes ont réussi à

1) Se débarrasser d’insulteurs qui salissent les valeurs chrétiennes et patriotiques depuis des décennies.

2) Faire accuser les musulmans de manière à organiser une persécution de grande ampleur contre eux.

3) Faire virer la gauche vers l’extrême droite comme aux époques de Pétain et de l’OAS.

4) Opposer gauche et musulmans.

Seuls les fascistes disposent des moyens de perpétrer un tel attentat. Tous les autres sont sous surveillance. Il ne faut pas oublier que les pétainistes sont très puissants dans certains cercles proches du PS, de l’UMP et du FN. Eux seuls peuvent à la fois bénéficier de ce crime et avoir la possibilité de le réaliser.

Il y a fort à parier, que les ordures lepénistes vont hurler à la mort contre les musulmans dès aujourd’hui, alors même que le crime est plus que probablement issu de l’extrême droite. C’est maintenant qu’on va pouvoir faire la différence entre les vrais antiracistes et les ordures nazies infiltrées à gauche.