La terreur satelitaire

sat2

La docilité des citoyens face à la terreur satellitaire est impressionnante. Avant d’atteindre ce niveau de soumission de la société civile, il a fallu des années de mise en condition de l’opinion, à coup d’attentats terroristes, de délinquance et de propagande médiatique.
Puisque nous étions menacés par des terroristes prétendus islamiques, alors il fallait protéger la société par des mesures exceptionnelles pour le plus grand bénéfice des fascistes qui non seulement gagnaient des points dans les sondages grâce à ces problèmes, mais de plus pouvaient se faire recruter dans des sociétés de sécurité et espionner et persécuter des citoyens parfaitement innocent.En profitant des divisions internes à la société pour instaurer progressivement leur dictature, les forces totalitaires sont les premières à bénéficier de la terreur du Mind Control
Sommes toutes, la télédictature du Mind Control s’apparente aux dictatures trditionnelles : elle préserve une apparence démocratique comme le régime soviétique qui disposait d’une constitution garantissant la totalité des droits de l’homme et de la femme, ou les dictatures sud-américaines qui prétendaient préserver les libertés face au péril communiste.
La différence avec ces anciens totalitarismes, c’est qu’actuellement, la dictature est mondiale de même que la loi du silence qui l’accompagne. Le dissident ne peut plus fuir, à moins de changer de planète. Les satellites sont partout, leurs rayons peuvent nous scanner et nous tuer, nous n’avons plus aucun droit ; ils peuvent lire dans les pensées et provoquer des maladies diverses ; ils peuvent faire grossir, maigrir, rendre fou, pousser au crime. Bref ils sont omnipotents et omniscients.
Face à ce totalitarisme intégral une seule solution : lever l’omerta qui empêche toute forme de protestation car, par définition, on ne peut protester contre un phénomène qui n’existe pas, à moins de vouloir passer pour une sorte de Don Quichotte semi-fou qui s’escrimerait contre des moulins à vent.
L’axe principal de la terreur satellitaire est l’islamophobie, les fascistes voulant faire accroire que toute cette répression impitoyable que le public subodore plus ou moins serait réservée aux musulmans, aux délinquants, aux minorités Là est la grande ruse des fascistes : derrière les musulmans se cache la véritable cible, le peuple dans son ensemble.
Tout un chacun devient une cible potentielle de la surveillance : un simple salarié gréviste, un syndicaliste, un ancien soixante-huitard. Mais le citoyen détesté des fascistes, c’est l’internaute qui parle sans y avoir été invité, au lieu de laisser parler à sa place un de ces escrocs médiatiques qui sont si nombreux dans les médias. Un de ces braves défenseurs des droits de l’homme, qui ferme les yeux quand la torture sévit dans son propre pays, ou un de ces démagogues rapaces, qui prétendent dénoncer les étrangers alors qu’ils sont eux mêmes financés par des dictateurs du tiers monde.
Face à la dictature secrète qui tend à s’instiller dans non ex-démocraties occidentales, une seule solution : l’union de tous pour la préservation des droits de l’homme. Pour cela, il faut démonter les stratégies de division mises en place par les forces totalitaires, qui nous espionnent dans nos domiciles, tels une bande de chiens enragés prêts à tout pour conserver le droit de nous pourrir la vie. Pour ces gens là, persécuter les autres c’est plus qu’un plaisir, plus qu’une profession : c’est un besoin.

Publicités

2 réflexions sur “La terreur satelitaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s