Mind Control : l’origine du terrorisme

 

th0JDHF5GX

 

Le terrorisme « islamique » ne peut s’expliquer que par le Mind Control, c’est à dire le contrôle satellitaire des esprits des terroristes par les ondes électromagnétiques des satellites de surveillance.

Le ondes électromagnétiques permettent de lire dans les pensées, d’induire des idées, de modifier le caractère, de provoquer des comportements violents ou suicidaires. Tous les terroristes, généralement pas particulièrement religieux, sont sous le contrôle des satellites dirigés par certains services au service du fascisme et du racisme.

Il est impossible pour les services de sécurité de perdre une personne sous surveillance satellitaire. Les satellites peuvent suivre une cible 24h/24, filmer à travers les murs, immobiliser, diriger, neutraliser. Aucun terroriste repéré ne peut commettre d’attentat sans ordre des services de sécurité.

On ne peut que constater que le terrorisme ne profite qu’aux fascistes et aux racistes. Quand on veut limiter l’immigration en Allemagne ou en France, on organise des attentats qui provoquent la xénophobie, renforcent l’extrême droite, créent une demande de mesures autoritaires. Le terrorisme est le meilleur moyen de limiter les libertés dans un pays.

Les terroristes sont de plus en plus des personnes déséquilibrées, qu’il est facile de manipuler par Mind Control. Ces gens agissent contre leurs propres intérêts et contre ceux de leur communauté.

Le terrorisme contre des civils innocents et formellement interdit par l’islam, même le plus rigoriste. Le meurtre de civils innocents est une marque de fabrique des fascistes. Le massacre de civils comme l’incendie criminel ont toujours été les tactiques favorites des néo-nazis. Dans les années 70, en Italie, plusieurs attentats fascistes ont visé des civils (gare de Bologne). En Allemagne, Hitler a détruit la démocratie par l’incendie du Reichstag. Au Mexique, en Colombie, les civils sont massacrés par milliers.Tuer des civils innocents renforce toujours le fascisme. Face à la violence aveugle, les citoyens demandent protection à ceux-là mêmes qui organisent le crime. Les fascistes accordent leur « protection », mais en échange ils exigent une abdication totale des libertés démocratiques.

La ruse terroriste peut se retourner contre ses auteurs, à condition d’identifier et démasquer les vrais coupables, les fascistes de certains services, dirigés par certains politiciens extrémistes. Si ces gens ne sont pas confondus, alors ils commanditeront de plus en plus d’attentats, jusqu’au moment où ils imposeront leur loi fasciste partout et réduiront les citoyens au statut d’esclave.

Démasquer les escrocs fascistes du Mind Control est une nécessité vitale pour sauvegarder la démocratie.

 

Le patron de la DGSI parle

Le patron de la DGSI, Patrick Calvar, prétend, dans une interview à l’hebdomadaire proche du FN Marianne, que des risques d’attentats à la voiture piégée en France seraient avérés. Il ne semble pas considérer être capable de stopper ces attentats. S’il n’est pas apte à assumer sa mission de protection des citoyens, le mieux serait qu’il démissionne et qu’il laisse la place à des gens compétents.

En réalité, il semble bien que la plupart des services secrets soient aux mains des fascistes et que les attentats sont organisés par les mêmes qui prétendent les combattre. Depuis 30 ans ces fascistes des services prétendent qu’ils n’ont pas assez de moyens alors qu’en réalité ils disposent de la surveillance par satellite qui filme à travers les murs, lit dans les pensées et manipule les comportements. Donc, ces services spéciaux ont largement les moyens de prévenir tout type d’attentat. De plus ces services surveillent et harcèlent de simples citoyens, sans autorisation ni prétexte. Ces services finissent par représenter une menace pour la démocratie.

Il semble que le but suprême de certains services soit de mettre le FN au pouvoir et de transformer la France en dictature. Ces fascistes des services secrets et leurs mentors politiques ne supportent pas l’Internet ni même la démocratie en général.

Il est plus que temps que les citoyens défendent leurs droits de manière plus efficace et exigent qu’après chaque attentat, les ministres et responsables sécuritaires démissionnent et qu’ils exigent également que toutes les lois sécuritaires, édictées pour combattre un terrorisme organisé par les fascistes, soient abolies. Il faut qu’un service surveillant les autres services soit créé, de manière à protéger les droits des citoyens.

Sinon, c’est une dictature de type poutinien qui dirigera bientôt la France.

Orlando : un complot contre les musulmans

sans-titre

La tuerie d’Orlando, Floride, ayant eu lieu le 12/06/2016, visant une boîte gaie et ayant été perpétrée par un musulman d’origine afghane, est l’ultime avatar du complot islamophobe et fasciste qui vise les Etats-Unis et le reste du monde.

Le tueur, Omar Mateen, avait été repéré depuis longtemps par le FBI, en raison de ses « propos agressifs ». L’individu était donc sous surveillance du Mind Control, ce système de filmage 24/24 par satellite, qui permet de lire dans les pensées, de manipuler les comportements, de filmer à travers les murs, de ventriloquer, de torturer et tuer. Le Mind Control est une arme secrète des fascistes qui sert à organiser des attentats et non à les empêcher.

Il est plus que probable que Mateen, repéré par certains services, ait été manipulé par les fascistes pour renforcer la candidature de Donald Trump  : les tueries perpétrées par des musulmans manipulés par le Mind Control, qui ne constituent qu’une infime partie des  dizaines de milliers de meurtres qui ont lieu aux Etats-Unis tous les ans, servent à développer l’islamophobie dans le pays et sont le prétexte à l’adoption de lois liberticides , tel le Patriot Act,  voté après le 11 septembre 2001.

La stratégie des fascistes est très claire : ils organisent des attentats, jouent les innocents, et manipulent l’opinion dans le sens de la droite. Les attentats « islamistes » leur servent à gagner les élections, comme c’est le cas en France, pays qui a inventé le concept d’attentat islamiste manipulé.

Le but des fascistes est également d’opposer les musulmans aux gays, bien que Mateen était probablement bisexuel, d’opposer les musulmans aux Latinos, les ennemis des racistes blancs, de monter la  population contre l’islam, alors même que les musulmans sont les premières victimes des fous racistes qui dirigent le monde.

L’attentat d’Orlando a permis aux racistes de frapper à la fois les Cubains, les musulmans et les gays, soit les ennemis de l’extrême droite. Il semble que les fascistes n’aient pas apprécié que des Cubains se présentent aux primaires républicaines…

Le terrorisme « islamiste » s’apparent en réalité à un coup d’Etat fasciste planifié par le nazisme international. Les attentats « islamistes » sont en fait des attentats islamophobes ayant pour but de stigmatiser la communauté musulmane en même temps que d’affaiblir la démocratie.

Si les musulmans ne réagissent pas de manière musclée au complot islamophobe, des génocides finiront par viser ces communautés, en Europe, aux USA ou dans les pays d’origine. Si les antifascistes ne dénoncent pas les fascistes islamophobes qui commanditent ces attentats, ils risquent de perdre toutes leurs libertés et de subir l’oppression et la torture pendant tout le 21ème siècle

Les fascistes disposent d’une arme surpuissante, le Mind Control. Ils ont une stratégie : le terrorisme. Une idéologie : l’islamophobie.

Il faut dénoncer les vrais instigateurs du terrorisme, les fascistes infiltrés dans la politique et les services secrets. Il faut dénoncer leur idéologie, l’islamophobie. Combattre l’islamophobie, c’est lutter pour la liberté de tous.

La lutte pour la préservation des libertés combattra l’islamophobie ou sera condamnée à l’échec.

Mind Control : tout le monde sera libéré ou personne ne le sera

La lutte contre le Mind Control, la répression secrète par satellite, doit être globale et universelle. Ceux qui pensent que le Mind Control est réservé à quelques extrémistes ou islamistes se trompent lourdement. Des dizaines de millions de personnes n’ayant aucune activité politique sont surveillés en France et dans le monde : la surveillance permanente peut viser des cadres dans  une entreprise, des fonctionnaires et notamment des profs, des policiers, des magistrats. La surveillance vise syndicalistes et militants de tous partis mais aussi, des membres d’associations diverses n’ayant aucune implication politique.

Les premières cibles du Mind Control restent les internautes, qui sont surveillés et secrètement harcelés dès qu’ils émettent un opinion sur quelque sujet que se soit. Les maîtres du monde veulent avoir le monopole de la parole. (On de demande d’ailleurs pourquoi ils ont créé le Web dans ce cas, à moins que ce ne soit justement pour espionner  harceler et ficher les citoyens).

Le Mind Control est devenu l’outil des fascistes : plus le Mind Control se renforce et plus l’extrême droite progresse partout dans le monde.

Tout le monde est visé d’une manière ou d’une autre par les satellites du Mind Control qui peuvent lire dans les pensées, torturer, tuer, provoquer toutes sortes de maladies, ventriloquer, manipuler les comportements, détruire tous types de matériel, le tout par utilisation d’ondes électromagnétiques diffusées par satellite.

Les ondes satellitaires peuvent aussi contrôler la météo, provoquer des ouragans, des sécheresses, des canicules.

Pour se libérer du Mind Control, seule une action globale d’information de la population peut être efficace. Toute action partielle ou secrète ne pourra être que provisoire : dès qu’un groupe prend le pouvoir, il libère ses amis puis, lorsque le groupe précédent revient aux affaires ils reprend les agressions contre ses ennemis. Certaines victimes apolitiques sont elles visées par toutes les tendances.

Il faut lever le secret sur le MC et réglementer sont activité : il n’est pas tolérable que certains dégénérés fortunés utilisent ces armes secrètes pour imposer leur loi diabolique à l’ensemble du genre humain.

Si tous ne sont pas libérés, personne ne le sera : les maîtres du monde peuvent se harceler entre eux, en plus de persécuter l’ensemble des populations et, in fine, c’est l’ensemble de la planète qui, consciemment ou non, est condamnée à vivre dans des conditions de plus en plus lamentables.

Tous les problèmes actuels viennent du Mind Control : si on ne dénonce pas ce système infernal, le pire sera sûr.

Les satellites du Mind Control peuvent scalper les gens, les faire grossir, les rendre impuissants, les faire divorcer, les faire virer de leur emploi, provoquer des bagarres, disputes,  maladies, suicides, filmer les gens à travers les murs, les suivre 24/24 en paramétrant le satellite de surveillance, les empêcher de dormir, de faire du sport, de conduire, de voyager. Le Mind Control conduit à l’esclavage intégral  généralisé. Cet instrument est aux mains de forces totalitaires extrêmement puissantes. Il est vraiment temps de protester.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le terrorisme vient de l’extrême droite

imagesCAS3K97B

Le terrorisme « islamique » vient toujours et partout de l’extrême droite islamophobe et fasciste. On constate que tous les attentats « djihadistes » profitent in fine aux fascistes xénophobes : après le 11 septembre 2001, le fascisme s’est emparé des Etats-Unis, les libertés ont été écrasées, la gauche a été marginalisée. En France, depuis les années 80, les attentats favorisent l’extrême droite, et notamment le FN. Aujourd’hui en Belgique, les attentats de l’aéroport et du métro profitent à la répression et à la xénophobie. Déjà les politiques racistes commencent à dire que tous les problèmes viennent de l’islam et du « communautarisme ».

Lors des attentats suicide, on ne sait jamais si le suicidé savait qu’il y avait une bombe dans son sac ou sa voiture. Dans les attentats à l’arme à feu, les tueurs sont toujours des délinquants ou des cas sociaux, des gens qui n’ont rien à voir avec un fanatisme quelconque. Leur profil ressemble à celui de l’incendiaire présumé de Reichstag , celui qui a été accusé d’un incendie qui a permis à Hitler de s’arroger les pleins pouvoirs. Ces gens sont visiblement des zombies du Mind Control, des gens conditionnés par les services secrets proches du fascisme.

Tout dans les attentats « islamistes » semble louche : la manière dont les choses sont présentées par les médias, le profil des terroristes, les cibles choisies. Le vrai terrorisme islamique ou de gauche vise des cibles précises. Le terrorisme d’extrême droite, agissant ouvertement ou sous faux drapeau, se caractérise par sa violence aveugle, comme par exemple lors de l’attentat de la gare de Bologne. Ce terrorisme terrifie la population et favorise la xénophobie. Tout le monde comprend bien que les attentats de Daesh ne profitent qu’à l’extrême droite européenne et américaine. Ces attentats favorisent le racisme, l’islamophobie et le nazisme.

La gauche, les musulmans, les forces démocratiques n’ont d’autre choix que de dénoncer les vrais commanditaires du terrorisme. Sinon la démocratie disparaîtra définitivement d’Occident et une dictature de néo-nazis disposant du Mind Control, la surveillance par satellite sera mise en place.

A chaque fois que les fascistes veulent progresser, il suffit qu’ils organisent un attentat. A la fin, ils n’ont plus qu’à prendre le pouvoir et à mettre toute l’opposition dans des camps de concentration. Les attentats aujourd’hui « islamistes » peuvent être demain écologistes ou gauchistes. Quand on veut écraser une tendance on commandite un attentat qui discrédite la mouvance visée. Cette stratégie peut durer pendant des années jusqu’à la victoire totale du nazisme. Ceux qui croient que seuls les musulmans sont visés par la répression consécutive aux attentats fascistes se trompent lourdement : c’est toute la démocratie, tous les citoyens qui sont visés.

En Belgique, les attentats du 22 mars 2016 sont vraisemblablement le fait des fascistes belges, puissamment infiltrés au cœur de l’Etat et du monde politique. Ces attentats ont probablement été conçus avec l’aide des fascistes français et de l’OTAN. L’affaire Claude Hermant, ce membre du FN français qui a armé le terroriste de l’hypercasher de Vincennes ne représente probablement que la partie émergée de l’iceberg du facho-terrorisme.

Eglise et Mind Control

sans-titre (56)

L’Eglise catholique fait partie des principaux partenaires du Mind Control. Les curés et moines surveillent et harcèlent secrètement les citoyens par satellite. Ils s’insinuent dans les familles, persécutent les enfants, provoquent de divorces, appuient les forces les plus réactionnaires de la société.

Ces curés jaloux tentent de nuire aux gens normaux : ils harcèlent les gens chez eux, à leur travail, en vacances. Ils prennent le contrôle de femmes qu’ils prostituent et violent . Bien évidemment ils pratiquent aussi la pédophilie, dans les orphelinats dont ils ont la charge entre autres.

Les curés fous harcèlent et torturent par satellites du Mind Control. Les fascistes catholiques sont massivement infiltrés dans l’armée, la politique et les médias. Ils sont l’origine de l’antisémitisme et l’islamophobie.

En France, des centaines de milliers de personnes sont harcelées par ces curés fous de haine sans même le savoir. Le clergé catholique est majoritairement ennemi de la démocratie et partisan d’une dictature de type franquiste.

L’impunité pour les harceleurs nazis de l’Eglise catholique doit cesser.

Fascisme ou populisme

 

Les partis d’extrême droite sont actuellement nommés populistes et non fascistes comme il le faudrait, les observateurs politiques considérant que la notion de fascisme ne devait s’appliquer qu’aux partisans de Mussolini alors qu’en réalité ce concept a une portée beaucoup plus large que le mussolinisme.

On peut définir le fascisme comme une idéologie opposée à la démocratie, qui considère que le citoyen n’a aucun droit, que l’inégalité est bonne pour la société, que les minorités doivent être écrasées ou exterminées, qu’une nouvelle élite d’extrême droite doit être crée au détriment du reste de la population, que la surveillance du peuple doit être totale. Le fascisme est de plus belliciste et colonialiste, en plus d’être raciste, islamophobe et antisémite.

Au regard de cette définition, les partis qu’on appelle populistes sont en réalité fascistes. Nommer les fascistes populistes, c’est à dire au service du peuple, est une grave erreur. On laisse ainsi croire que les fascistes seraient les amis du peuple alors qu’ils en sont les ennemis les plus enragés. Les fascistes sont opposés aux hausses de salaires, au progrès social, à toutes les libertés. Les fascistes veulent réduire le peuple en esclavage. Les fascistes divisent le peuple pour mieux l’asservir. Les fascistes sont les ennemis du peuple et ne doivent en aucun cas être qualifiés de « populistes ». C’est la vraie gauche qui devrait être qualifiée ainsi, dans le mesure où elle a pour but d’émanciper le peuple, d’améliorer ses conditions de vie, de restaurer ses libertés.

Il ne faut jamais traiter les fascistes de populistes : ça sert leurs intérêts. Fasciste est le terme qui convient le mieux pour décrire les réactionnaires extrêmes. Ce terme renvoie à la seconde guerre mondiale et ses 60 millions de morts. Si l’extrême droite européenne actuelle prend un jour le pouvoir, il est sûr qu’elle relancera les politiques coloniales, qu’elle organisera des massacres ethniques et qu’elle provoquera une guerre mondiale.

Les fascistes de l’extrême droite ne sont pas des populistes : ce sont des néo-nazis (fascistes extrêmes) tout aussi criminels que leurs ancêtres du 20ème siècle, mais beaucoup plus rusés.

Il faut appeler les criminels par leur nom pour avertir les populations avant qu’il ne soit trop tard. Se tromper de dénomination est une grave erreur politique.

La France à l’origine de l’islamophobie mondiale ?

article-2317145-198D513D000005DC-249_634x760

On peut constater que c’est en France que l’islamophobie moderne  a commencé à se développer depuis 1981. Alors que les autres pays ignoraient le phénomène jusqu’en 2001, les médias français se déchaînent contre l’islam et les musulmans depuis des décennies : dans un premier temps on a dénoncé les filles en foulard, puis les fascistes ont organisé des attentats « islamistes » de 1995 destinés à faire monter l’extrême droite et nuire aux musulman.

Depuis plus de 30 ans, dès que le PS est au pouvoir, la propagande raciste islamophobe pilonne l’opinion dans le but de faire monter le racisme dans le pays.

Les médias français sont diffusés dans le monde entier, comme par exemple RFI qui a des millions d’auditeurs francophones ou non. La folie raciste de médias pétainistes hexagonaux finit par être contagieuse au point où les Américains aussi se sont mis à organiser des attentats islamophobes, notamment le 11/10/2001.

Ceux qui ont un peu voyagé savent que dans les années 80, il n’y avait pas de médias islamophobes dans le monde, hormis en France. C’est de la France pétaino-mollétiste qu’est partie l’infection raciste islamophobe mondiale. C’est en France que les auteurs racistes tels Gilles Képel, Jean-Claude Barreau, Jean-Pierre Péroncel-Hugoz, Alexandre Del Valle et beaucoup d’autres ont commencé à développer une théorie islamophobe de nature génocidaire, appelant de manière plus ou moins directe à persécuter et massacrer les musulmans.

L’islamophobie est le meilleur moyen de renforcer le fascisme dans un pays. Le racisme ordinaire visant des races et des ethnies étant interdit par la morale et la loi, les fascistes ont détourné la difficulté en créant un racisme religieux, équivalent islamique de l’antisémitisme. Les racistes islamophobes ont tout simplement repris la propagande nazie en la redirigeant vers les musulmans, sans subir le moindre procès pendant longtemps, puisque l’islam n’est pas une race mais une religion. Le judaïsme et l’homosexualité ne sont pas non plus des races mais pourtant l’antisémitisme et l’homophobie sont bel est bien réprimés par la loi.

La propagande nazie islamophobe a été développée par les pétainistes du PS à partir des années 80, ce qui n’est pas étonnant sachant que le PS a été fondé par un ancien ministre de Pétain. C’est le mittérandisme qui a créé le FN en l’invitant dans les médias tous les jours ou presque, alors que ce groupuscule de nazis était totalement marginal dans les années 70.

Par le biais de très nombreux sites du Web, les fascistes français diffusent l’islamophobie dans le monde, au point où les candidats aux élections américains se mettent à vouloir interdire l’entrée des Etats-Unis aux non-chrétiens, mesure qui vise bien sûr les musulmans, mais qui pourrait aussi s’appliquer aux juifs, bouddhistes, hindous, papistes, orthodoxes ou autres.

Les racistes américains reprennent la méthode française consistant à dire qu’on a le droit de critiquer les religions au nom de la laïcité. En fait la seule religion qui est critiquée est l’islam, en tant que religion des Arabes, des Noirs, des Turcs, des afro-asiatiques.

Pour crédibiliser leurs critiques, les fascistes islamophobes organisent des attentats « islamistes » pour monter la population contre les musulmans et ouvrir des camps de concentration où la torture est appliquée. Pourtant, ces gens savent pertinemment que l’islam dans toutes ses versions interdit explicitement le meurtre de civils et notamment de femmes et enfants, même en temps de guerre.  Le terrorisme « islamique » est dirigé contre l’islam et a pour but de faire massacrer les musulmans. Depuis le 11 septembre, 4 millions de musulmans irakiens et afghans ont été massacrés lors d’opérations de « représailles ».

L’islamophobie française provient du mollétisme et du pétainisme. Elle est le fait d’ancien collaborateurs de Vichy et d’anciens d’Algérie, habitués a perpétrer des attentats qu’ils attribuaient au FNL.

C’est en France qu’il faut combattre le nazisme islamophobe qui contamine le monde, avant qu’il ne provoque une  montée du fascisme partout. C’est au cœur du Mal qu’il faut lutter contre l’hydre nazie, en y combattant l’islamophobie d’Etat sans relâche. L’Amérique doit elle aussi combattre le Mal venu de l’hexagone, et attaquer sans faiblir toute manifestation d’islamophobie dans le pays. Sinon, les populistes s’empareront du pays et y détruiront la démocratie.

Attentats du Vendredi 13 : à qui profite le crime ?

 

Les attentats du Vendredi 13, attribués à de pseudo djihadistes, ne profitent qu’aux fascistes, aux islamophobes, aux ennemis de la démocratie. Ces attentats sont l’occasion de supprimer progressivement les libertés en France, de diffuser massivement une propagande islamophobe génocidaire, de justifier des bombardements sur  les Syriens et Irakiens, bombardements qui épargneront les vrais terroristes qui justement sont des agents coloniaux.

Dans les affaires de terrorisme ont ne sait jamais ce qui est vrai, toute l’information étant biaisée et tronquée par des journalistes serviles, qui se contentent de reprendre la propagande fasciste, sans faire preuve du moindre esprit critique.

La gauche antisocialiste collabore elle aussi avec le fascisme en refusant de dénoncer la version officielle des attentats. C’est la raison pour laquelle elle dépasse rarement les 10%.

Personne ne semble comprendre que le terrorisme profite au fascisme et vient du fascisme. Personne n’ose imaginer que les fascistes planifieraient des attentats eux-mêmes pour ensuite prendre progressivement le pouvoir en Occident. C’est pourtant l’explication la plus probable des massacres qui endeuillent la France depuis des décennies.

Ces attentats tombent à pic pour nuire aux réfugiés qui fuient la guerre civile en Syrie. Le faux passeport syrien « retrouvé » sur les lieu des attentats à Saint-Denis,  prouve seulement que ce sont les racistes anti-migrants qui ont organisé ces crimes. Les « attentats suicide » de Saint-Denis semblent avoir été commis pour faire peur à Angela Merkel et la punir de sont accueil des réfugiés syriens qui semble déplaire profondément aux racistes hexagonaux et européens.

Ces attentats sont l’occasion de mettre en place une union sacrée islamophobe au plan mondial, union qui consiste à mettre tous les musulmans minoritaires sous surveillance, à les exclure du monde du travail, à les persécuter sans limites en utilisant les satellites du Mind Control.

Les attentats sont qualifiés de « djihadistes » alors que l’islam interdit formellement le meurtre de civils. Le vrai djihad consisterait à combattre ces terroristes dont la mission est de nuire aux musulmans par tous les moyens. Il ne faut pas oublier que les opérations de représailles suite au 11 septembre ont fait plus de 4 millions de morts en Afghanistan et en Irak notamment.

Il ne faut pas non plus oublier que c’est la destruction du régime de Moammar Gaddhafi qui est la cause de la déstabilisation du Sahel et de l’Afrique centrale.

La France a appuyé ouvertement les rebelles syriens, pour mieux les abandonner une fois qu’ils ont eu détruit le pays. Au dernières nouvelles, les avions français s’en prendraient maintenant aux groupes auparavant armés par la France. A défaut de pouvoir bombarder le régime, Paris a décidé de s’attaquer à l’opposition….

Toute la politique du gouvernement consiste à attaquer les musulmans partout  dans le monde, alors même que ce sont ces musulmans qui ont élu les socialistes en 2012.

On constate que l’islamophobie des médias ne profite qu’au FN qui approche maintenant les 30% dans la plupart des régions. De plus, c’est le monde entier qui est impacté par le racisme antimusulman des médias français depuis 2012.

C’est aux musulmans de dénoncer le terrorisme, plus que la moyenne des gens, dans la mesure où ils sont doublement visés par les attentats : en tant que simples citoyens qui risquent d’être tués par les terroristes et en tant que musulmans qui doivent subir la discrimination et la stigmatisation après chaque attentat.

C’est aux musulmans de rechercher qui sont ceux qui manipulent le terrorisme et qui cherchent à les faire accuser.

C’est aux musulmans de dénoncer la répression secrète par satellite qui les vise plus particulièrement.

Face à l’islamophobie d’Etat, c’est aux musulmans d’élaborer une stratégie adéquate.

De leur côté, les défenseurs des droits de l’homme ont pour devoir de se demander que se cache derrière les terroristes et qui profite du crime. A l’époque des soviétiques, la moindre manipulation fasciste était aussitôt dénoncée. Aujourd’hui, la vraie gauche semble tétanisée face aux fascistes. Elle n’est même pas capable de se demander si ces attentats ne seraient pas le fruit d’une manipulation d’extrême droite.  Il faut rappeler que l’extrême droite à toujours été spécialiste du terrorisme. L’OAS par exemple a fomenté nombre d’attentats revendiqués ou non lors de la guerre d’Algérie. Un certains nombre de bombes du FNL venaient en réalité des racistes de l’OAS.

Depuis que le terrorisme a fait son apparition en France, le FN monte. Il ne s’agit pas d’un hasard. Ce parti a de nombreux amis dans les services de renseignement et les forces de sécurité. Et les démocrates, malheureusement, n’ont toujours rien compris au film. Ils se réveilleront quand il sera trop tard.

Face au fascisme qui monte, c’est à la vraie gauche de dénoncer la manipulation terroriste et le complot fasciste.

 

L’Allemagne victime d’un complot des racistes internationaux ?

Il semble que, depuis qu’elle a décidé d’accueillir des réfugiés syriens, l’Allemagne soit la cible d’un complot mondial des racistes, complot dirigé entre autres par les fascistes français du FN et les autres partis hexagonaux qu’il a infiltrés ou contaminés.

L’affaire Volkswagen illustre cet acharnement dont est victime l’Allemagne depuis quelques temps. Si les voitures de la firme de Wolfbourg polluent plus que prévu, c’est aussi le cas des diesels de toutes les autres marques, si on en croit un reportage diffusé sur la chaine parlementaire LCP http://www.lcp.fr/recherche/volkswagen .

Le lobby raciste international semble d’une puissance peu commune et veut imposer par la force sa loi dans le monde entier. Ces fascistes disposent du système de surveillance secret Mind Control et manipulent les dirigeants politiques mondiaux par ce biais.

Les réfugiés syriens ne seraient que 250.000 en Allemagne, soit beaucoup moins  que les gens d’autres nationalités, Polonais, Hongrois, Grecs, Italiens, Roumains ou autres. Les Syriens sont peu nombreux et ne posent généralement pas de problèmes dans les pays où ils ont émigré, au Brésil, aux USA ou en Argentine par exemple. Il ne posent pas plus de problèmes que les Polonais ou les Roumains, et on ne comprend donc pas pourquoi les médias focalisent leur haine contre ces gens chassés de leur pays par les manigances de certains Etats impérialistes et racistes, tels la France ou les Etats-Unis.

Angela Merkel a réussi à elle toute seule à faire oublier le nazisme, et à faire passer l’Allemagne pour le pays le moins raciste d’Europe. Ce sont maintenant la Grande-Bretagne et la France,  dirigés par des gouvernements incompétents et xénophobes, qui diffusent le racisme et l’islamophobie dans toute l’Europe tout en semant le chaos en Afrique et au Proche-Orient.

L’Etat français a ouvertement appuyé les groupes rebelles en Syrie, sans pour autant leur donner les moyens de vaincre le régime. Le gouvernement français est une des causes principales du carnage en Syrie et de la vague migratoire qui en est la conséquence ; et maintenant, ce gouvernement refuse d’accueillir les réfugiés qui eux-mêmes ne veulent pas venir dans cette dictature haineuse.

Les fascistes français du FN combattent à la fois la démocratie, l’immigration et l’idée d’Europe unie. Ces gens sont très influents et infiltrés dans tous les partis ; ils ont pour mission d’empêcher l’émergence d’un véritable mouvement populaire de gauche du type Podemos dans l’hexagone.

Il ne faut pas laisser le FN contaminer l’Europe. Il faut donc que les médias français cessent leur propagande raciste et islamophobe qui contamine toute la planète et met en péril la paix dans le monde. Il faut que l’Etat français cesse de semer le chaos dans le monde arabe, et notamment en Syrie et en Libye d’où partent ou transitent une bonne partie des réfugiés. Il faut que la France et la Grande-Bretagne financent en partie l’accueil des réfugiés en Europe, dans la mesure où elles sont la cause de cette dernière vague migratoire due à la destruction des deux Etats précités.

Il faut maintenant relancer l’économie européenne par une hausse du salaire minimum partout et notamment dans les pays de l’Est. C’est le meilleur moyen d’empêcher le retour d’un populisme de droite sur le continent et d’éviter ainsi un retour des vieux démons du bellicisme et de la guerre civile européenne.